Les ventes des mobiles hybrides devraient exploser

Cloud

Plus de 430 millions de terminaux SIP devraient être vendus en
2012, selon Informa Telecoms and Media

La tendance est à la convergence des services autant que des appareils. La récente arrivée sur le marché de terminaux SIP ou UMA (communications par GSM et VoIP) pourrait bien doper le marché. Une étude réalisée par le cabinet Informa Telecoms and Media précise qu’à l’horizon 2012, le nombre de propriétaires de terminaux mobiles hybrides pourrait friser 435 millions contre 275 millions pour la seule année 2007. Pour 2012, le cabinet estime que ces mobiles représenteront 19% des ventes totales contre 0,4% en 2006. L’accélération sera notable à partir de 2010, précise le cabinet. Les terminaux SIP se scindent en deux normes : Les IETF SIP et les 3GPP SIP. Chacun de ses deux standards permet de faire appel à un service VoIP. En 2006, les utilisateurs de services basés sur IETF SIP étaient 2,2 millions contre 1,6 million pour le 3GPP. En 2012, le rapport devrait s’inverser. 276 millions de combinés 3GPP devraient être vendus, soit environ 40 millions de plus que les terminaux IETF. Les combinés SIP 3GPP permettront, à terme, d’accéder à des services tels que la messagerie instantanée ou le partage de vidéo, le tout, par le biais d’un téléphone. Le finlandais Nokia a bien compris les avantages qu’il peut tirer des terminaux hybrides, notamment au niveau de son positionnement récent sur Internet. 35 mobiles SIP sont dores et déjà disponibles dans les gammes N-Series et E-Series. En France, deux opérateurs ont lancé des offres de terminaux convergents. L’Unik de France Telecom et le Twin de Neuf Cegetel. Lancé en 2006, Unik semble avoir déjà trouvé son public puisque selon l’opérateur, l’offre compte 300.000 abonnés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur