Leslie Sobon (AMD) : «Les consommateurs ne veulent pas entendre parler de fréquence d'horloge»

Cloud

De passage à Paris, Leslie Sobon précise la stratégie AMD Vision qui vise à simplifier l’offre commerciale sur le marché de masse en abordant la question des usages et non plus des caractéristiques techniques.

Si AMD reste dynamique sur l’offre serveur, notamment avec la récente disponibilité de l’Opteron Istanbul à six cœurs et sa déclinaiseon basse consommation, il n’en poursuit pas moins son offensive sur le marché des ordinateurs portables. Notamment en terme marketing. L’entreprise de Sunnyvale a ainsi présenté AMD Vision, une nouvelle nomenclature de ses plates-formes visant à classer les offres de PC selon les usages.

AMD décline Vision en trois catégories dans un premier temps : Basic, Premium et Ultimate. Elles répondent aux différents besoins qui vont d’une utilisation courante (bureautique, email Internet) à intensive (montage vidéo, jeux 3D…) en passant par un profil multimédia (retouche photos, lecture vidéo HD…). Ces différentes offres arriveront sur le marché pour les fêtes de fin d’année. Elles seront complétées au premier trimestre 2010 par une quatrième série, Vision Black, « pour apporter les plus hautes performances recherchées par les clients exigeants, principalement sur PC de bureau », précise AMD.

Nouvelle stratégie marketing

L’offre Vision pour laptop s’appuiera sur des processeurs mobiles Turion II double coeur et Sempron, accompagnés des puces graphiques (GPU) Radeon, dont l’enveloppe thermique ne dépassera pas les 35 W. Rien de très neuf en la matière. Leslie Sobon, vice-présidente marketing produits et plates-formes pour AMD de passage à Paris, reconnaît qu’il s’agit essentiellement d’une stratégie marketing.

Pour elle, il est aujourd’hui nécessaire de simplifier l’offre en direction du marché grand public pour répondre clairement à ses attentes. « Suite à des études internes réalisées sur le marché grand public, les résultats ont montré qu’après le prix, la préoccupation première des consommateurs en matière de choix d’ordinateur était liée à l’usage. Les gens ne veulent pas entendre parler de fréquence d’horloge, de largeur de bus, etc. » Classer à coup de logos les machines selon les usages répondrait donc à l’attente du marché.

Cela permettrait également à AMD de se démarquer du géant Intel dont la popularité de la marque ne jouerait pas de manière signigicative dans le choix final. « 80 % des utilisateurs n’ont pas d’idée préconçue », avance la vice-présidente, « nos études ne montrent pas que les consommateurs veulent foncièrement de l’Intel, la plupart ne savent même pas ce qu’est un processeur. »

Une initiative bien accueillie par les OEM

De leurs côtés, les constructeurs partenaires (OEM) d’AMD apprécieraient l’initiative, selon Leslie Sobon. « Tous les principaux OEM vont adopter AMD Vision, à l’exception d’Apple, Lenovo et Sony. » Au total, une dizaine de constructeurs pourront proposer leurs offres à partir de 22 plates-formes.

Si AMD se focalise sur le marché grand public, c’est notamment parce que c’est lui qui soutient l’industrie ces derniers mois. Selon le cabinet Gartner, la vente de PC en Europe a décliné de 3% au 2e trimestre, dont 21 % sur le seul secteur de l’entreprise (compensé par la hausse des ventes grand public). Et les portables poursuivent leurs ascension (ils représenteraient désormais 54 % des ventes totales).

Windows 7 a la rescousse

En revanche, même si les netbooks affichent de beaux résultats, AMD n’envisage pas d’aborder ce marché. Le fondeur préfère se concentrer sur les ultraportables avec la deuxième génération de plates-formes ultra-fines (laquelle augmenterait d’une heure l’autonomie des batteries par rapport à la première). « Nous n’optimisons pas nos processeurs pour le marché des netbooks qui reste un petit marché, nous préférons nous concentrer sur le marché de masse mais nous autorisons les OEM à s’appuyer sur nos technologies pour concevoir leurs offres netbook. » C’est le cas du PackardBell Dot-MR/A.FR-070 (équipé d’un Athlon L110 et du Radeon Xpress X1270).

Leslie Sobon attend également beaucoup de Windows 7. « Je pense que Windows 7 va aider à relancer le marché. Les consommateurs attendent un bon système d’exploitation qui arrive à point nommé pour la saison de fin d’année [habituellement propice aux ventes ,ndlr]. » Reste à savoir si la stratégie marketing d’AMD saura tirer parti de cette relance attendue. Selon IDC, l’entreprise de Sunnyvale affichait s’approchait des 30 % sur le marché des desktop et plus de 12 % sur les notebook sur le deuxième trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur