L’Espagne arrête un auteur présumé de virus pour mobiles

Régulations

Le filaire est un terrain de jeu alléchant pour les pirates…

Un joli coup de filet. La police espagnole vient de mettre la main sur un jeune homme de 28 ans. Ce dernier est suspecté par les autorités d’être l’auteur d’un virus ciblant les terminaux mobiles.

Le ver dont il serait l’auteur cible les téléphones qui embarquent le système d’exploitation Symbian. Cette arrestation qui s’est déroulée le 23 juin dernier est la conclusion d’une enquête de sept mois.

D’après l’AFP, il s’agit du premier créateur de virus pour mobiles espagnols. L’an dernier, le virus Commwarrior avait touché l’Espagne et plusieurs milliers d’utilisateurs.

Selon les informations données par la Guardia Civil, ce code malveillant s’est propagé en utilisant la connexion Bluetooth que l’on trouve dans presque tous les terminaux hyper communicants.

Près de 115.000 téléphones Symbian auraient été infectés et les dommages provoqués par l’attaque s’élèveraient d’ores et déjà à plusieurs millions d’euros.

Comme dans toutes les attaques se propageant par Bluetooth, les utilisateurs doivent accepter le message, et accepter d’installer un logiciel.

Généralement, ces vers occasionnent peu de dégâts, leur but étant simplement de se propager le plus rapidement possible. Pour le moment.

Reste que le montant des dommages semble excessif. De nouvelles précisions sont donc attendues dans les jours à venir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur