LettreRecommandee.com s’élargit au service off-line

Régulations

Voici un site qui fait office de “juriste” du Web ! Pour devenir un opérateur courrier complet, le site spécialisé dans l’envoi de preuves électroniques propose désormais des offres papier et des contrats certifiés

Présent depuis cinq ans sur le marché du courrier électronique en recommandé, lettrerecommandée.com veut prendre de vitesse la concurrence en étendant ses activités au support papier. L’équipe de la société NextAdvantage, basée au Royaume-Uni et qui détient les sites Prouver.com et Preuve.net, a lancé fin février un service de certification des actes juridiques (contrats).

En réalité, le groupe ne fait que se glisser dans un créneau ouvert par le décret du 18 février pris en application de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) et qui oblige les cybermarchands à conserver une trace du contrat de vente pour tout achat égal ou inférieur à une somme de 120 euros. Le tarif proposé par le site est de 10 euros par contrat certifié. Depuis son lancement en 2000, le site a progressivement enrichi ses solutions d’authentification et de preuves électroniques. En passant d’un simple e-mail à l’envoi de signatures et de recommandés, désormais doublé d’un envoi papier au domicile de l’abonné. Pour l’instant, les lettres recommandées sont facturées 3,50 euros pour un envoi électronique simple, 4,30 euros pour un envoi mail comprenant la confirmation papier et ce quelle que soit la destination dans le monde et 6,50 euros pour un envoi plus rapide en moins de douze heures. À noter que le groupe ayant une structure relativement limitée, la distribution du courrier est sous-traitée. Pour le moment, la société ne revendique qu’un millier de clients, mais table sur sa capacité à capter des parts de marché. Le site va ainsi être traduit dans toutes les langues de l’Union européenne et d’ici à la fin du semestre, la direction du site prévoit de lancer son service en Chine (avril-mai) et aux États-Unis (juin-juillet). Avec un chiffre d’affaires de quelques dizaines de milliers d’euros pour l’année 2004, la société est a la recherche de nouveaux partenaires, notamment les secteurs de l’immobilier, du juridique et les collectivités locales. Bien que plusieurs entreprises soient intéressées, pour l’heure aucun rapprochement n’est annoncé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur