L’étude des épidémies humaines pour lutter contre les virus

Sécurité

Pour renforcer les défenses du réseau Internet, des chercheurs californiens vont appliquer à la lutte contre les cyber-virus, les méthodes de la recherche médicale sur les épidémies humaines

Identifier rapidement virus et vers qui se répandent sur Internet, et construire un système de défenses global?

Tels sont les objectifs de la National Science Foundation, qui s’est dotée d’un fonds de 13 millions de dollars pour étudier les virus Internet en adoptant l’approche de la recherche sur les épidémies humaines. Le principe adopté par les chercheurs sera d’établir des liens entre l’homme, l’ordinateur et les cyber-attaques, afin de mieux comprendre leur fonctionnement. Virus et vers seront donc assimilés à des épidémies virales. “Nous allons nous concentrer sur les vecteurs qui sont utilisés (?) pour répandre les virus informatiques, et au final développer des défenses pour les empêcher de se répandre” a indiqué Stefan Savage, professeur de sciences informatiques à l’université de Californie San Diego, qui compte recevoir 6,2 millions de dollars de la fondation. De son côté, l’université Carnegie Mellon de Pittsburg espère recevoir 6,4 millions de dollars pour étudier les méthodes de combinaisons d’attaques utilisées par les ‘cyberattackers‘. Les virus informatiques deviennent une industrie ! Avec d’un côté les ‘spammers’ qui s’associent aux ‘hackers’ et les paient pour développer des outils capables d’inonder les postes de travail et les messageries. Et de l’autre côté, un pragmatisme à l’américaine qui, parallèlement aux sociétés d’anti-virus, dote la recherche universitaire de budgets pour innover dans la lutte virale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur