L’Europe autorise le rachat de Packard Bell par Acer

Régulations

Le rachat de Packard Bell a finalement été avalisé par Bruxelles

L’UE est d’accord. La Commission européenne donne son accord, selon une information de Reuters, au rachat de l’européen Packard Bell par le taïwanais Acer. La garantie principale, à savoir, l’absence de menace pour la concurrence semble être respectée.

“Le marché devrait rester compétitif après cette fusion dans tous les segments du secteur des PC, avec d’autres fournisseurs établis tels que Hewlett-Packard, Dell, Fujitsu-Siemens, Toshiba, Sony et Lenovo”, a estimé la Commission européenne dans un communiqué.

Le blanc-seing fournit par les autorités européennes permet au fabricant taïwanais de se repositionner efficacement dans la bataille acharnée que se livrent les fabricants d’une part, et de renforcer sa présence sur le marché européen d’autre part. Pour mémoire, le premier fabricant de PC au monde reste l’américain HP, suivi par son compatriote Dell.

Acer fait coup double. Rappelons que le fabricant s’était déjà offert le fabricant américain Gateway pour 710 millions de dollars. L’acquisition récente de Packard Bell pour une somme de 48,5 millions de dollars lui avait permis de passer à la troisième place, juste devant le chinois Lenovo.

Le feu vert européen représente une bonne nouvelle pour un fabricant qui vise les 13,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour son exercice 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur