L’Europe championne du smartphone

MobilitéRéseaux

Selon Comscore, les habitants des cinq principaux pays européens sont plus enclins à adopter un smartphone que les Américains. Notamment pour consommer en ligne en toute mobilité.

Alors que la plupart des OS mobiles « intelligents » sont nés de l’autre côté de l’Atlantique, les smartphones sont plus appréciés en Europe qu’en Amérique du Nord. Selon le cabinet de mesure d’audience Comscore, les téléphones multimédia apportant l’Internet mobile constituent en moyenne 42 % des parcs de terminaux mobiles en France, Royaume-Uni, Italie, Espagne et Allemagne contre 39 % aux États-Unis.

Plus étonnant (mais logique face au nombre d’appareils en circulation), Symbian reste la plate-forme mobile la plus utilisée dans l’Europe des cinq pays précédemment cités. Selon Comscore, l’OS de Nokia s’impose à hauteur de 32 % des usages contre 28 % pour Android et 21 % pour iOS. Bizarrement, les BlackBerry de RIM ne sont pas évoqués.

20 % consultent leurs comptes en banque

Et que font tous ces utilisateurs de leurs smartphones ? Ils consomment. Si 75 % d’entre eux surfent depuis leur terminal, exploitent une application ou téléchargent du contenu, ils ont été 13,6 millions à se rendre sur un site marchand. Avec 112 % d’augmentation (qu’on suppose annuelle, Comscore ne le précisant pas), le marché allemand se montre particulièrement dynamique en la matière.

Un résultat à néanmoins nuancer puisque 20,3 % des utilisateurs européens utilisent leur smartphone pour consulter leurs comptes en ligne, domaine que Comscore classe dans le commerce mobile (m-commerce) ce qui reste discutable. Néanmoins, ils sont près de 14 % à visiter un marchand en ligne, tandis que plus de 12 % utilisent le paiement électronique et près de 11 % consultent des guides de shopping.

Enfin, le portable sert aussi d’outil d’information sur les produits. Ainsi, plus d’un cinquième des utilisateurs (21,8 %) prend une photo du produit convoité avec un smartphone, près de 15 % en profitent pour requérir l’avis d’un correspondant (par un appel ou en envoyant un SMS) et près de 11 % ont « scanné » le code barres (probablement pour chercher des informations complémentaires). Bref, le smartphone s’impose de plus en plus dans les modes de consommation.

3 % du trafic Internet

Et tous ces usages consomment de la donnée. En Europe (du moins celle des cinq pays mesurés par Comscore), les téléphones mobiles comptent pour 3,2 % du trafic Internet mondial en moyenne tandis que les tablettes en génèrent 1,4 %. En la matière, le Royaume-Uni s’inscrit comme le champion avec 5,1 % du trafic, suivi de l’Espagne (2,7 %).

Notons cependant que Comscore a effectué ses mesures en octobre 2011. Depuis, les résultats ont dû évoluer. Ne serait-ce parce que Nokia a encore perdu du terrain sur le marché du mobile au quatrième trimestre 2011.

Crédit photo : Lucadp – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur