L’Europe enquête sur les pratiques ‘offshore’

Régulations

Après les Etats-Unis, l’Europe semble frappée par la tentation de l’outsourcing. La Commission européenne lance une enquête sur les effets de ces pratiques sur l’économie de l’Union

Après l’annonce par le groupe d’assurance Aviva d’un plan de migration de 2.500 emplois vers l’Inde en 2004, la Grande-Bretagne s’interroge sur l’outsourcing. Le patronat britannique aura beau affirmer que la perte d’emplois au profit de l’outremer est un mythe, et commanditer une étude pour le démontrer, les syndicats anglais restent sceptiques.

La Communauté européenne, elle aussi, semble préoccupée par le phénomène, comme le confirme le projet d’étude destiné à l’étudier plus en profondeur, et à en révéler la face cachée. La Grande-Bretagne semble plus particulièrement touchée sur le secteur de la finance, ce qui n’a rien de surprenant lorsque l’on connaît les activités de la City. Mais l’offshoring financier pourrait prendre une tournure économique plus dramatique que le mouvement d’ampleur qui touche les Etats-Unis sur les technologies.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur