L’Europe fournira les données de ses passagers aux USA

Régulations

L’Union Européenne et les Etats-Unis ont trouvé un terrain
d’entente à propos des informations d’identification des passagers sur les vols
entre l’Europe et l’Amérique

Différences culturelles, divergences sur les données considérées comme privées, désaccord sur la sécurité des données personnelles… Les Etats-Unis et l’Europe se sont affrontés sur les informations.

Les agences gouvernementales américaines réclamaient un accès aux informations collectées par l’Europe sur les passagers des vols à destination des Etats-Unis, informations que l’Union européenne, respectant le précédent accord, réservait jusqu’à présent aux seules agences de l’immigration.

Mais, sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme, les Etats-Unis demandaient à étendre l’accès à ces informations à diverses agences gouvernementales, ce que l’UE refusait. La négociation était donc dans l’impasse?

Mais sous l’impulsion de la Finlande, qui pour 6 mois assure la présidence de l’Union Européenne, les négociations ont pu reprendre. Michael Chertoff, secrétaire de la Homeland Security, menaçait de supprimer certaines autorisations de vols vers les Etats-Unis si les informations demandées n’étaient pas fournies.

La demande a cependant fait l’objet d’un examen par la Cour de Justice européenne; celle-ci a émis un avis confortant la position de l’Europe.

Avec le nouvel accord, les européens se sont engagés à fournir aux agences américaines qui en feront la demande un accès aux données des passagers, comme leur nom, leur adresse, et même leur numéro de carte de crédit? Pour quelle raisons?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur