L'Europe redoute un '11 septembre numérique'

Sécurité

Les experts alertent les Etats membres de la faiblesse des niveaux de protection face aux cyber attaques

L’Union européenne a alerté ses Etats membres de mettre impérieusement en place des programmes de sécurité numérique. l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (Enisa) affirme que nombre de pays en Europe doivent mettre à niveau leurs infrastructures réseau et système d’information.

Nombre de pays européens ne disposent même pas des composants de base pour contenir une cyber attaque tels qu’une centre dédié à la sécurité (computer emergency response team ou CERT). L’Enisa note que 14 Etats membres disposent d’un CERT au niveau gouvernemental et que deux autres seront créés dans l’année à venir. Mais l’agence alerte sur la nécessité de se préparer à des attaques électroniques au risque d’être vulnérable à un “11 septembre numérique”.

L’Europe doit prendre plus sérieusement en compte les menaces sur la sécurité et investir dans d’autres ressource“, déclare Andrea Pirotti, directrice exécutive de l’Enisa. “L’Enisa invite l’Union européenne à publier des rapports sur les vulnérabilités et les incidents en direction des entreprises comme les Etats-Unis le font déjà.”

“Les Etats membres devraient multiplier les efforts communs pour réduire les déséquilibres constatés en matière de sécurité à travers une plus grande coopération internationale. L’Enisa est convaincue que la nécessité de sécuriser les réseaux pour préserver l’économie européenne représente une force conductrice pour amener les Etats à approfondir leur coopération.”

L’organisation a également souligné la nécessité de prendre en compte les menaces qui pèsent sur les réseaux sociaux et de contrôler le spam qui, selon les estimations, a coûté 64,5 milliards d’euros aux entreprises européennes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur