L’Europe s’inquiète de l’éthique de Google, Microsoft, Yahoo

Régulations

Margo Wallstroems, vice-présidente de la Commission européenne, accuse Google, Microsoft et Yahoo d’adapter leur éthique à leur cible, en particulier en Chine!

Google, Microsoft et Yahoo ”

ont des standards d’éthique flexibles qui dépendent de l’endroit où ils opèrent“. Margo Wallstroems, vice-présidente de la Commission européenne, s’interroge sur l’attitude de ces acteurs majeurs de l’Internet. En particulier sur l’aide qu’ils apportent à la Chine pour réduire les critiques et opposants du régime communiste au silence. Travailler avec la Chine et pénétrer ce gigantesque marché mérite-t-il de fermer les yeux et d’accepter les multiples entailles à l’éthique et à la ‘responsabilité sociale des entreprises‘ qu’affirment respecter ces dernières… en occident ? Pour l’Europe, Google, Microsoft et Yahoo! ont choisi leur camp, celui du profit, et ont adopté une morale à géométrie variable. Et peu importe si elles ont adopté des codes de conduites que leurs actions en Chine contredisent. Margo Wallstroems s’interroge, pointe du doigt, accuse, mais pourra-t-elle aller plus loin ? Car ces entreprises médiatiques ne risquent-elles pas d’être l’arbre qui cache la forêt ? Les entreprises européennes ne sont probablement pas plus ‘propres’ dans leurs relations avec la Chine. La morale a ses limites, celle des actionnaires?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur