L’Europe veut améliorer la consommation énergétique des datacenters

DatacentersOpen SourceRégulations

Le projet CoolEmAll fournira des outils logiciels et matériels en open source, lesquels permettront aux professionnels de réduire l’impact énergétique de leurs datacenters et clusters.

Nous avons relaté récemment les efforts de la commission européenne dans le monde du calcul. Cette dernière devrait ainsi doubler ses investissements dans le secteur du HPC (High-Performance Computing) d’ici 2020.

Mais ce n’est pas tout. Nos confrères d’ITespresso.fr indiquent que, dans le même temps, le projet européen CoolEmAll (« refroidissez-les tous » en français) va intensifier ses efforts dans la recherche. Cette initiative a pour but d’aider les entreprises à améliorer l’efficacité énergétique des datacenters et des supercalculateurs.

Un ensemble d’outils sous licence open source

Ce consortium regroupant universités et vendeurs privés adopte une approche holistique de la consommation d’énergie.

Il va publier, en open source, des outils pour évaluer l’efficacité énergétique et l’emprunte carbone combinées du matériel utilisé, des équipements des datacenters et supercalculateurs (chauffage et climatisation) et des applications qu’ils exécutent.

Seront également livrés en open source des designs hardware pour les fermes de serveurs à haute densité. Par exemple, ceux de la « RECS Compute Box », développés par la start-up allemande Christmann Informationstechnik, précise TechWeek Europe UK.

Ces outils hardware et software aideront les projets de datacenters commerciaux à utiliser et améliorer les recherches du projet CoolEmAll.

Crédit photo : © Drizzd – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur