L’ex-patron d’Infineon, ‘démissionné’, sur la sellette

Cloud

Ulrich Schumacher aurait dépensé trop d’argent pour l’image de son groupe. Siemens, principal actionnaire, demande des comptes. Un procès pourrait avoir lieu

C’est un peu la tempête au siège du fondeur allemand Infineon. Jeudi dernier, son patron Ulrich Schumacher annonçait sa démission alors que son contrat courait jusqu’en 2007. Les raisons de ce départ restaient mystérieuses.

On en sait un peu plus aujourd’hui. En effet, la presse allemande nous apprend que l’ex-pdg est accusé d’avoir un peu trop dépensé d’argent pour l’image de l’entreprise et aurait pu pratiquer “une certaine forme de corruption”. Conséquence, le groupe allemand pourrait poursuivre en justice son ancien patron. Une option retenue par le président du directoire de Siemens qui détient environ 20% du capital d’Infineon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur