Lexmark se dit peu optimiste à moyen terme

Cloud

Malgré une hausse de son bénéfice, le fabricant d’imprimantes voit l’avenir en gris

Le deuxième producteur américain d’imprimantes a soufflé le chaud et le froid sur Wall Street. D’un côté, le groupe annonce un bénéfice net de 101,7 millions de dollars pour le deuxième trimestre (+14%) contre 89,1 millions un an plus tôt.

Mais dans le même temps, l’entreprise se dit pessimiste sur l’avenir. Elle a annoncé qu’elle ne dégagerait pas les profits espérés au troisième trimestre. En cause: les baisses de prix et une faible demande pour les ventes de consommables -ses cartouches d’encre. Son bénéfice par action sera compris entre 63 et 73 cents par action contre 77 cents aujourd’hui.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur