LFCS : Carrier Grade Linux 5.0 relève ses exigences de fiabilité

Open SourceRéseaux

La spécification CGL 5.0 définit les paramètres de base des systèmes Linux utilisés par les équipementiers réseau et télécom. Cette nouvelle version propose un niveau d’exigence relevé.

Le groupe de travail Carrier Grade Linux, mené par la fondation Linux, a pour objectif de fournir des spécifications d’implémentation et d’utilisation des systèmes Linux à destination des équipementiers réseau et télécom. Un secteur où le temps réel ‘strict’ domine, tout comme la haute disponibilité à 99,999 % ou 99,9999 %.

Parmi les distributions Linux compatibles avec la spécification CGL 4.0, nous retrouvons les offres de MontaVista, Novell et Wind River. La version 5.0 de cette spécification est aujourd’hui dévoilée dans le cadre du Linux Foundation Collaboration Summit de San Francisco.

Elle relève encore ses exigences en terme de fiabilité, avec l’intégration de systèmes de fichiers à haute disponibilité, de mécanismes de protection des données, de sauvegarde des informations et de redondance. La sécurité est également au cœur de cette spécification, avec l’intégration de contrôles d’accès à base de rôles ainsi que de capacités d’audit et de traçage des données. Des fonctionnalités permettront aux applications de s’optimiser automatiquement en fonction de l’architecture matérielle utilisée. Enfin, les fonctions de diagnostic et de débogage seront plus fines que précédemment.

La fondation Linux place la barre très haut pour cette version de la spécification CGL. Elle suit en cela les nouvelles exigences du marché des télécoms. En toute logique, nous pouvons nous attendre à ce que les premières distributions Linux répondant à ces critères soient issues d’acteurs spécialisés dans le monde des OS temps réel critiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur