LG n’est pas responsable de la mort de l’ouvrier sud-coréen

Régulations

Son mobile n’a pas explosé

LG n’est pas coupable ! Selon le Washington Post, le fabricant ne serait pas impliqué dans la tragédie qui s’est soldée par la mort d’un ouvrier sud-coréen à la fin du mois de novembre dernier. En fait, le responsable serait un des collègues du travailleur décédé. Un accident avec une foreuse l’avait conduit à maquiller la mort de son collègue.

Pour mémoire, l’ouvrier sud-coréen avait été trouvé allongé au sol. Des analyses plus poussées avaient démontré que les poumons et le cœur portaient les traces d’une explosion, possiblement due à celle d’un mobile. Selon un médecin interrogé, cette explosion avait entraîné la mort du jeune homme.

Au moment des faits, le fabricant sud-coréen s’était borné à indiquer la présence d’un de ses terminaux sur les lieux de l’accident. La batterie fondue découverte sur le corps ne plaidait pas en sa faveur.

Aujourd’hui la responsabilité du fabricant est écartée. Dans un communiqué publié par la suite, LG a critiqué le fait que “les fausses suppositions avancées par les médias et le grand public aient conduit à penser qu’un produit LG était lié à cette tragédie. Cela a malheureusement desservi la réputation de l’entreprise pour longtemps“.

Rappelons que ce triste épisode faisait suite à une série d’incidents survenus durant l’été dernier. Un utilisateur chinois avait trouvé la mort lors de l’explosion de la batterie de son mobile Motorola. Un mois plus tard, Nokia avait décidé de remplacer 300.000 batteries d’utilisateurs indiens qui présentaient un risque de surchauffe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur