LG. Philips renoue avec le bénéfice au 3e trimestre

Cloud

Le fabricant d’écrans à cristaux liquides sud-coréen LG.Philips LCD va mieux et termine son troisième trimestre sur la publication d’un bénéfice net en baisse sur l’an dernier, mais cinq fois supérieur à celui du deuxième trimestre

Ce résultat est le fruit d’une augmentation de ses livraisons de téléviseurs à écran plat et d’une reprise à la hausse, des prix des écrans, et ce malgré la forte concurrence qui domine le marché

Pour autant, ce bénéfice reste inférieur de 22% à son niveau du troisième trimestre 2004, les prix des écrans étant encore très en dessous de ce ceux atteints l’an dernier. Mais la société s’attend à afficher au quatrième trimestre une reprise par rapport à l’an dernier grâce à une forte demande en fin d’année. LG.Philips, numéro deux mondial des écrans plats derrière le coréen Samsung Electronics, a dégagé sur les trois mois à fin septembre un bénéfice net de 227 milliards de wons (218 millions de dollars), contre 290,9 milliards un an plus tôt. Ce résultat est inférieur à la moyenne de 260,4 milliards de wons des prévisions d’analystes réunies par Reuters, mais il est très largement supérieur à celui de 41 milliards du trimestre précédent. Grâce à une reprise de leurs ventes d’écrans pour ordinateurs portables et ordinateurs de bureau, les fabricants d’écrans plats redressent maintenant la tête à la suite d’une période d’un an de marasme amorcée après les records du deuxième trimestre 2004. LG.Philips a précisé que les prix des écrans à cristaux liquides avaient augmentés d’environ 2,9% du deuxième trimestre au troisième. La société dit s’attendre à ce que ces prix restent stables, ou diminuent légèrement, d’ici à la fin de cette année. LG.Philips, septième société de la Bourse de Séoul avec une capitalisation boursière de 15 milliards de dollars, a perdu 12% de sa valeur pendant le troisième trimestre, en raison de la crainte d’une baisse des prix due à la saturation du marché. Dans le même temps, la Bourse a enregistré une hausse de 20%. Le titre est ensuite remonté à plus de 6% au-dessus de son plus bas de l’année, à la faveur des espoirs de reprise des résultats de la société.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur