LG pourrait se retirer de LG-Philips

Cloud

Les résultats de la coentreprise LG-Philips plombent ceux du sud-coréen LG Electronics? qui pourrait se retirer

LG-Philips, premier fabricant mondial d’écrans plats (il a ravi la place à Samsung au premier trimestre), est une coentreprise entre le néerlandais Philips et le sud-coréen LG Electronics. Chacun détient 44,57% du capital de la coentreprise.

Mais cette forte progression, de 74% par rapport au premier trimestre 2004 pour une part de marché estimée à 24,3% selon DispalaySearch, cache mal les difficultés du secteur en proie à une sanglante guerre des prix. Ainsi, les résultats de LG-Philips affichent au titre du premier trimestre une perte nette de 79 milliards de wons, qui a entraîné un recul du bénéfice d’exploitation du géant de l’électronique de 31% à 279,8 milliards de wons. Dans ces conditions, l’arrivée à expiration de l’engagement de LG à ne pas se séparer de ses parts dans LG-Philips à compter de juillet modifie la donne, et le sud-coréen évoque la possibilité de céder une partie de sa participation. La démarche semble réaliste, LG Electronics l’évoque dans une note d’information à la Bourse coréenne. Mais sans apporter la moindre indication sur la date ni sur le montant de l’opération.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur