Licenciements: HP se sépare des anciens de Palm

Réseaux

Après le rachat de Palm pour 1,2 milliard de dollars, HP licencie les anciens du fabricant de smartphone et consolide sa stratégie à destination du marché des tablettes électroniques.

Hewlett-Pakard fait le ménage. Selon les informations du blog du Wall Street Journal AllThingsD.com, le géant de l’informatique procède à des licenciements parmi les employés de Palm, tout récemment racheté par le 1er fabricant mondial d’ordinateurs.

«[On parle de licenciement à] deux chiffres, pas de centaines » de licenciements, estime le chroniqueur du blog le 2 juillet. Mais aucun chiffre précis n’est avancé. Après le rachat du fabricant de smartphones annoncé le 28 avril pour 1,2 milliard de dollars, HP affine sa stratégie.

« Une partie de la stratégie d’intégration concerne le regroupement des fonctions et des opérations », aurait rapporté un porte-parole de la société à AllThingsDigital. « Il y a toujours du turnover au sein des organisations, a-t-il continué.Malgré cela, les employés de Palm sont enthousiastes à l’idée de consolider la stabilité financière et l’échelle mondiale nécessaire pour compléter leur vision. »

Si le marché des smartphones est en pleine explosion, les petits téléphones intelligents de Palm, équipés de WebOS, Pré et Pixi, n’intéressent visiblement pas HP. Après l’acquisition, le Pdg Mark Hurd avait clairement annoncé que HP ne développerait pas l’offre smartphone de Palm.

En revanche, HP viserait les tablettes. « Il y a une tablette qui va sortir [et] plusieurs modèles dans la catégorie des petits PC », a aussi déclaré le Pdg. Alors que le marché des tablettes électroniques s’affole cette année, avec le lancement de nombreux engins chez Asus ou chez LG Electronics (consulter à ce sujet notre article du 6 juillet ici ), l’arrivée de WebOS chez HP ne fait pas que des heureux. A commencer par Microsoft et Windows 7 qui se voient éconduits par le premier constructeur mondial de PC. Mais la compétition promet d’être animée. Apple et iOS, Google et Android, et désormais HP et WebOS… tout ce beau monde essaie de tirer la couverture à soi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur