L’Idate souligne le potentiel TIC des TPE

Cloud

Les petites entreprises deviennent la cible privilégiée des éditeurs, intégrateurs, opérateurs…

Pas un jour ne se passe sans qu’un éditeur ou un opérateur télécom ne lance une offre dédiée aux TPE, ces entreprises de moins de 5 salariés. On compte 590.000 entreprises de 3 à 19 salariés en France. Uniquement dans les télécoms, elles dépensent 2 milliards d’euros par an. Un marché colossal.

D’ailleurs, une étude de l’Idate démontre une fois encore le potentiel de ces entreprises. Selon l’institut, le marché informatique des TPE dispose d’un très fort potentiel de croissance, supérieur à celui de tous les autres marchés professionnels. Les TPE sont en effet aujourd’hui légèrement sous-équipées et affichent des intentions d’équipement relativement importantes à court terme. Encore assez loin de la saturation, l’informatisation se développe rapidement dans ces entreprises, portée à la fois par la dynamique de baisse des prix et par des besoins accrus. Les plus fortes perspectives de croissance concernent les marchés du PC portable, des cartes WiFi et des outils de sauvegarde, explique l’Idate. Seules 72% des TPE disposent d’au moins un ordinateur (fixe ou portable) à usage professionnel, soit un taux en fort retrait par rapport aux PME. Avec 22% du parc global actuel (pour un taux de pénétration de 27% des TPE), le marché des ordinateurs portables devrait être le principal bénéficiaire de la baisse des prix et du niveau modéré d’équipement en PC, prévoit l’institut. Les autres matériels informatiques prennent progressivement une place plus importante chez les TPE. Les solutions de sauvegarde (zip, CD, cassettes) sont déjà relativement répandues (65% des TPE informatisées). La mise en réseau des ordinateurs, encore faible (moins de 10% des TPE), devrait s’accélérer en s’appuyant notamment sur le WiFi, de plus en plus intégré aux ordinateurs portables. Du côté des applicatifs, l’Idate table sur une montée en puissance des principales applications transverses de communication (messagerie, messagerie instantanée) et de gestion (groupware, gestion financière). En fonction du secteur d’activité, les TPE se tournent aussi de plus en plus vers les applications verticales ou métiers, dont certaines sont indispensables pour la télétransmission de données (finance, santé) ou le dessin et la conception assistée par ordinateur. Le taux d’équipement en solutions de gestion de la relation clients ou de gestion des stocks et des achats est par ailleurs désormais significatif, avec de fortes intentions d’équipement (16% de croissance). Face à l’informatique: un comportement mixte

Le marché informatique des TPE se caractérise par un mélange de comportements grand public et de comportements purement professionnels, souligne l’Idate dans son étude. Près de 60% des TPE admettant avoir une utilisation mixte (i.e. à la fois pour des usages privés et professionnels) de leur PC. Les pratiques relevant traditionnellement du marché grand public sont particulièrement répandues dans les professions libérales, les plus petites TPE (notamment les structures sans personnel salarié) et les TPE dont l’activité professionnelle est exercée à domicile. Un comportement que l’on retrouve dans les procédures d’achat. Ces micro-entreprises font souvent leurs achats informatiques en grande surface (alimentaire ou spécialisée) et sont plus que les autres sensibles à l’évolution favorable des prix sur le marché informatique. Les plus grosses TPE adoptent en revanche des comportements beaucoup plus similaires à ceux des PME, notamment dans l’approche de la maintenance informatique avec un recours plus forts aux sociétés spécialisées de support ou à des salariés en interne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur