L’IGN lance Geoportail pour contrer Google Earth

Régulations

L’application de l’Institut géographique national se veut beaucoup plus précise que son concurrent amériacain. Pour la France en tout cas

Le génial Google Earth (téléchargé 100 millions de fois), qui permet de survoler les villes du monde entier, s’est trouvé un concurrent de taille. L’application made in France de l’IGN, Geoportail, a été présentée ce vendredi au président de la République Jacques Chirac.

Ce dernier a souligné les enjeux “économique” et “démocratique” du nouveau site. “C’est un enjeu de modernisation pour l’Etat qui doit être exemplaire dans l’usage des nouvelles technologies”, a dit le président, cité par son entourage, lors de la réunion qui s’est déroulée en présence des ministres des Transports, du Budget et de l’Ecologie. “C’est un enjeu économique. Avec (le programme de navigation par satellite) Galileo, avec la téléphonique mobile, les services liés à la géolocalisation vont beaucoup se développer. C’est un enjeu démocratique car les citoyens sont en droit de connaître toutes les données relatives à l’environnement”, a ajouté le chef de l’Etat. Geoportail est gratuit et permet le survol de la France sur internet, avec des détails de 50 cm. Une résolution bien meilleure que celle proposée par Google, affirme-t-on du côté de l’institut géographique national. Quelque 400.000 clichés photographiques seront accessibles sur le site. Plus tard, on pourra y trouver les 3.688 cartes à différentes échelles actuellement proposées sur support papier. Par contre, les zones sensibles ou militaires ont été floutées… Outre les éléments topographiques classiques – lacs, routes, villages… – le Géoportail permettra également de repérer restaurants, cabinets médicaux, etc. Dans le cas de musées ou de sites particuliers comme des grottes préhistoriques, il devrait être possible d’établir à terme un lien pour voir des oeuvres, des dessins pariétaux. En octobre, ce Géoportail s’enrichira du relief, les cartes et photos aériennes devant être visualisées en trois dimensions, et des centaines de données sur les richesses naturelles, la géologie ou la météo seront ajoutées. Bref, ce service souhaite offrir la possibilité à tout internaute, qu’il soit citoyen, élu, professionnel, de visualiser, d’acquérir ou d’héberger des données géographiques, brutes ou enrichies. C’est-à-dire aussi bien des cartes, actuelles, anciennes, que des photographies aériennes, que des cartes thématiques, des données géolocalisées, fournies par des partenaires, des particuliers? www.geoportail.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur