L’ILM, ou cycle de vie de l’information, en quête de pragmatisme

Réseaux

Le concept d’ILM (Information Life Management, ou gestion du cycle de vie de l’information) suscite un intérêt certain – fût-il contradictoire. L’association SNIA (Storage network industry association) a réuni plus de 150 participants ce 30 juin autour de ce thème. Principales conclusions

ILM fait l’objet de définitions diverses et variées selon les fournisseurs et selon leur périmètre d’intervention. Certes, l’offre reste ”

en devenir“, ont admis les intervenants de cette matinée. Cette notion a d’abord recouvert essentiellement l’archivage de messagerie, mais déjà des divergences apparaissent. La SNIA, sous l’impulsion des fournisseurs il est vrai, a très vite intégré ce flou et initié au sein d’un forum ‘Data Management’ (DMF) plusieurs initiatives technologiques, dont ce concept d’ILM, pour fédérer le sujet et les communautés associées. Comment définir l’ILM? La SNIA, selon le consensus de ses membres, considère qu’il s’agit d’un ensemble de règles, processus, pratiques et outils que l’on déploie pour aligner au mieux la valeur métier des informations et l’infrastructure qui les héberge, et ce depuis leur création jusqu’à leur destruction! Cet alignement se met en place grâce à la gestion de politiques et de niveaux de service associés aux applications, données de gestion (ou “méta-données”), informations et données. L’ILM repose sur un ensemble de principes de base qui décrivent les objectifs et les considérations que chaque organisation doit avoir lorsqu’elle établit et implémente une stratégie de gestion efficace de ses données informatiques. Ces principes sont les suivants : · Une information est une donnée qui est échangée, exprimée ou représentée dans le cadre d’une application ou un processus ; · L’ILM aligne les processus “métier” avec l’infrastructure IT à travers la définition de niveaux de service et de règles appropriés ; · L’ILM inclut la gestion des données et des informations ; · L’ILM s’appuie sur les infrastructures de stockage, de réseaux et de calcul. En pratique, l’association SNIA a rédigé une feuille de route qui précise la direction et les étapes vers un véritable ILM d’entreprise qui devrait voir le jour d’ici quelques années. Pour l’heure, l’industrie et les utilisateurs attendent le développement d’offres ILM dites intermédiaires, permettant d’associer les applications “métier” et donc le sens de l’information avec l’infrastructure informatique afin de délivrer le meilleur TCO (total cost of ownership). Dans les prochains mois, de telles solutions devraient donc émerger. Pour en savoir plus: la présentation de ce séminaire peut être téléchargée depuis le site SNIA France: www.SNIA-France.org (*) président, fondateur de l’association SNIA France (Storage Network Industry Association) francechair@snia.org


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur