Linaro lance un nouveau format de cartes mères ARM low cost

ComposantsPoste de travail
96Boards HiKey

L’initiative 96Boards vise à favoriser l’émergence d’une multitude de cartes mères ARM 32 et 64 bits accessibles à prix réduit. Une offre standardisée et abordable.

Linaro vient d’annoncer le lancement de 96Boards. Le site www.96boards.org va proposer diverses cartes-mères low cost s’appuyant sur des processeurs ARM 32 ou 64 bits de hautes performances (de la série des Cortex-A donc).

Toutes ces cartes suivront des spécifications placées en open hardware. Le format général (8,5 x 5,4 x 1,2 cm), la position des ports d’entrée sortie et les bus d’extension sont standardisés, permettant ainsi aux concepteurs de modules hardware de créer des cartes d’extension qui seront compatibles avec toutes les offres 96Boards. Des boîtiers standards pourront également être proposés.

Un port microSD pour le stockage, une sortie HDMI et des prises USB devront être présents sur chacune de ces cartes-mères. Le marché visé par la Consumer Edition de 96Boards est celui du grand public, avec des secteurs comme la mobilité, l’embarqué, le multimédia, le réseau ou encore les serveurs.

Au cours du second trimestre 2015, Linaro ajoutera une plate-forme Enterprise Edition à l’offre 96Boards, avec probablement des cartes mères moins abordables, mais aussi plus performantes et mieux adaptées aux secteurs des réseaux et des serveurs. Ports Sata et mémoire étendue pourraient être enfin de la partie, pour le plus grand plaisir des développeurs.

Démarrage en fanfare… et en 64 bits

La première carte-mère de la famille 96Boards adopte un processeur ARM signé HiSilicon, le Kirin 620. Ce dernier propose 8 cœurs 64 bits Cortex-A53 cadencés à 1,2 GHz. Il est épaulé par 1 Go de RAM et 4 Go d’eMMC interne. La partie graphique est prise en charge par un GPU ARM Mali-450 MP4. L’HiKey Board 1/96 est une offre solide et performante, vendue 129 dollars. Les distributeurs ont même commencé à la référencer à 120 dollars, soit environ 106 euros HT.

Premier essai transformé pour Linaro. Et les concepteurs de puces se précipitent pour faire partie des 96. Action Technology semble être bien parti pour livrer la Board 96/2. Le concepteur chinois de processeurs ARM envisage en effet de mettre son Falcon S900 (4 cœurs Cortex A53 à 1,8 GHz et GPU Imagination PowerVR G6230) au sein d’une telle carte-mère.

Troisième sur la liste, Marvell, qui devrait intégrer son Armada Mobile PXA1928 à une 96Board. Au menu, 4 cœurs Cortex-A53 (dont la fréquence n’a pas encore été précisée) et un modem LTE. Même AMD pourrait s’y mettre avec son Opteron A1100. Lors du lancement de l’initiative 96Boards, l’Américain a en effet souligné que cette plate-forme sera idéale pour mettre en avant les puces ARM 64 bits dans un contexte serveur. Une référence directe à ses solutions ARM.

Sur le papier, les 1/96, 2/96, 3/96 et 4/96 semblent d’ores et déjà avoir trouvé leurs concepteurs. Vous remarquerez que tous s’axent d’entrée de jeu sur des composants 64 bits. Le 32 bits pourrait donc ne pas se montrer très présent sur les 96Boards.

À lire aussi :
1 milliard de puces ARM sont vendues chaque mois !
Résultats ARM : « Ce n’est que le début ! »
ARM Cortex-A72: les smartphones embarqueront 16 cœurs 64bits à 3 GHz


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur