L’Inde: prochain eldorado des mobiles?

Régulations

Le sous-continent connaît des taux de croissance exceptionnels. Certains constructeurs préparent le terrain

Dans les marchés très porteurs pour la téléphonie mobile, on évoque souvent la Chine. Mais on oublie souvent l’Inde. Même si cet énorme pays ne connaît pas la même expansion que l’empire du Milieu, son milliard d’habitants est en passe de devenir un réservoir de consommateurs exceptionnel. Car le pays a soif de technologies et de communication. A terme, l’Inde devrait devenir le deuxième marché asiatique pour les mobiles.

En effet, le marché indien du mobile a doublé de volume en 2002 pour atteindre 13 millions d’abonnés. L’institut d’analyse Gartner prévoit que ce chiffre passera à 70 millions d’utilisateurs dans les cinq prochaines années. Autant dire que cela va aller très vite et qu’il est temps pour les constructeurs de combinés de préparer le terrain. Le groupe électronique allemand Siemens a ainsi annoncé mercredi le début de la commercialisation sur le marché indien de six de ses modèles de téléphones mobiles par une grande chaîne de magasins d’électronique grand public. Siemens, quatrième constructeur mondial de téléphones mobiles est déjà le troisième fournisseur d’équipements pour les réseaux mobiles en Inde. Le groupe espère accroître sa modeste part de marché de 3% dans ce pays. Le groupe précise que les modèles vendus par l’enseigne Tech Pacific, qui compte plus de 2.000 magasins en Inde, constitueront l’ensemble de sa gamme, depuis le A55 d’entrée de gamme jusqu’au dernier-né SX1, en passant par les SL55, S55, CL50 et M55. Plusieurs de ces modèles, notamment ceux d’entrée de gamme, seront dotés de menus en langue hindi. Un argument de séduction très fort dans un pays où rites et traditions restent fortement ancrés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur