L’infogérance a généré moins de revenus en 2006

Cloud

Si le nombre de gros contrats a augmenté, le chiffre d’affaires a reculé de
plus de 2%

L’année 2006 n’aura pas été faste pour l’infogérance. Selon une étude du cabinet TPI, citée par les Echos, le nombre de transactions de plus de 40 millions d’euros a augmenté de 11% en Europe : 157 contrats ont été signés. Dans le même temps, les revenus générés ont baissé de 2,4%, passant de 5,7 milliards d’euros en 2005 à 4,3 milliards l’an dernier.

Selon l’étude, ce repli s’explique par la diminution de la taille moyenne des transactions et par la segmentation croissante des grands contrats d’infogérance en lots de petites tailles. Ainsi, la valeur moyenne d’un contrat était de 27 millions d’euros en 2006 contre 35 millions en 2005.

“La baisse de la durée moyenne des contrats oblige les prestataires à se mesurer beaucoup plus souvent, afin d’atteindre le même chiffre d’affaires “, explique le directeur de TPI. Conséquence, les coûts d’avant-vente sont en forte hausse ce qui pénalise les acteurs du marché.

La segmentation des contrats entraîne par ailleurs une pression supplémentaire sur les acteurs de second rang, explique le quotidien.

Dans le reste du monde, le bilan de l’infogérance en 2006 montre quelques disparités. Le nombre de grands contrats a ainsi progressé dans la région Asie-Pacifique (de 36 à 45). Dans la région Amériques, ils ont au contraire baissé, passant de 163 en 2005 à 148 l’année dernière.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur