L’Intel Light Peak dans les MacBook Pro?

Réseaux

Apple et Intel pourraient confirmer, conjointement ou non, l’arrivée de la technologie de communication Light Peak sur le marché. Light Peak assure le transfert de données à des vitesses record.

Demain, jeudi 24 février, Apple pourrait présenter ses nouveaux MacBook Pro, rapporte la presse américaine. Une date qui correspond à l’anniversaire de Steve Jobs qui fêtera ses 56 ans. Les nouveaux notebooks de Cupertino devraient adopter les nouvelles générations de puces Intel Core i7/5/3 dotées de l’architecture Sandy Bridge expurgées, espérons-le, du bug récemment découvert affectant le chipset et les performances des transferts de données depuis les périphériques interfacés en Serial ATA (Sata).

Mais l’innovation pourrait ne pas se limiter à l’adoption des processeurs Sandy Bridge. Les nouveaux MacBook Pro seraient les premières machines à intégrer la technologie Light Peak d’Intel. Le fondeur de Santa Clara doit annoncer, également ce jeudi 24 février, la mise à disposition sur le marché d’une nouvelle technologie selon l’invitation lancée à la presse. Qui de mieux qu’Apple pour assurer un tel lancement?

Light Peak est une technologie visant à décupler la capacité du bus de communication de la carte mère. Notamment construite sur des composants hybrides à base de silicium intégrant des liens en fibre optique, la technologie permet d’atteindre des débits sur le papier de l’ordre de 50 gigabit par seconde voire 100 Gbit/s à terme, et probablement plus proche des 10 Gbit/s dans un premier temps, au risque de relayer aux oubliettes l’arrivée récente de l’USB 3.0 et ses 4,8 Gbit/s. D’autant que Light Peak permet l’usage simultané de plusieurs protocoles dans un même câble de liaison.

Une technologie que l’on s’attend plus à retrouver dans les serveurs des data center que dans les ordinateurs portables. Néanmoins, Apple a toujours montré sa propension à adopter des technologies émergentes avant le reste de l’industrie (Firewire, wifi…). De plus, lors d’une précédente présentation de Light Peak dans le cadre de l’IDF 2009, Intel avait déjà utilisé une machine tournant sous Mac OS X. De là à penser qu’Apple sera le premier bénéficiaire de la technologie, il n’y a qu’un pas que nous devrions pouvoir confirmer dans les jours qui viennent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur