L’Internet mobile patine

Régulations

Selon une étude, très peu d’abonnés vont sur Internet à partir de leurs portables. Les opérateurs de mobiles ont du souci à se faire

Pour les opérateurs de mobiles, le risque est énorme. Après une année 2002 médiocre, les géants du portable ont beaucoup misé sur les services multimédias, soutenus par la 2,5 G ou le GPRS, génération 2 et demie (intermédiaire entre le GSM et le futur UMTS, de 3è génération). Les opérateurs misaient notamment sur l’accès à Internet, pour re-dynamiser le marché. Mais plusieurs mois après le lancement de ces services, l’optimisme affiché laisse place à une inquiétante perplexité. Car si les mobiles de nouvelle génération se vendent, les services dédiés progressent très lentement, voire pas du tout.

Selon une étude de A.T. Kearney et de l’Université de Cambridge qui porte sur 15 pays, seulement 9% des possesseurs européens de mobiles 2,5G en avril vont sur Internet. Un chiffre en très faible progression puisqu’il était de 8% en juin 2002. L’Amérique du Nord ne fait pas mieux: ils sont seulement 8% à naviguer sur le Web à partir de leur mobile. L’envoi de photos par téléphone (MMS), ‘killer application’ qui doit remplir les caisses des opérateurs à l’image des SMS, serait également un échec. Toujours selon l’étude, 5% des possesseurs de mobiles ont utilisé ce service au mois d’avril. En Europe, ce taux tombe à 3%. Objectifs difficiles à atteindre Néanmoins, il ne faut pas enterrer la 2,5G aussi vite. De nouvelles habitudes doivent être prises par les utilsateurs et des blocages techniques doivent encore être levés. En France, envoyer une photo à un destinataire qui n’est pas abonné au même opérateur que l’expéditeur, n’est possible que depuis quelques semaines. Les choses risquent donc d’être beaucoup plus longues que prévu. Les objectifs de 25% de chiffre d’affaires généré par le “non-voix” pour 2005 affiché par exemple par Orange semble assez difficile à réaliser. Les opérateurs comptent désormais sur le lanecemnt de mobiles plus faciles à utiliser, plus puissants pour séduire les utilisateurs. Déjà, Nokia annonce le lancement de modèles hybrides alliant téléphone et console de jeu ou téléphone et musique grâce à un accord signé avec Warner Music.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur