Pour gérer vos consentements :
Categories: ComposantsM2M

L’Internet des Objets au coeur de la stratégie d’Intel

La feuille de route présentée par Intel vise à alimenter l’écosystème de solutions destinées à l’Internet des Objets (IdO ou Internet of Things, IoT). Elle s’inscrit dans une stratégie end-to-end allant des SoC basse consommation aux processeurs Xeon des serveurs.

Le maillage inhérent à l’IdO passe en premier lieu par des processeurs à basse et très basse consommation répondant à des critères précis pour les marchés industriels.

Les deux maillons Intel de la chaîne IdO

Le SoC Quark X1000 est la solution de choix pour inonder les marchés à croissance rapide de l’IdO qui réclameront des quantités phénoménales de puces basse consommation. Cette puce minuscule intègre désormais des codes correcteurs d’erreurs (ECC) et peut opérer dans une plage de températures adaptée à l’industrie. L’ECC assure un haut niveau d’intégrité des données et une plus grande fiabilité des équipements devant fonctionner en permanence. Ce SoC qui a fait ses débuts dans la carte Intel Galileo embarque un seul cœur monothread 32 bits pouvant opérer jusqu’à 400 MHz.

Seconde cheville ouvrière signée Intel destinée notamment à l’IdO, la nouvelle famille de processeurs Atom « Bay Trail-I » E3800 se caractérise par des performances graphiques améliorées. Elle intègre des codes correcteurs d’erreurs (ECC) et peut opérer dans une gamme de températures dite « industrielle ».

Des kiosques interactifs aux distributeurs de produits en passant par les guichets automatiques, les systèmes d’«infodivertissement» pour l’automobile et les équipements médicaux portables, les applications auxquelles l’Atom E3800 se destine ne manquent pas.

Interopérabilité via de nouvelles passerelles

Second axe de cette feuille de route, la nouvelle famille de passerelles intelligentes signées Intel fera ses débuts au cours du premier trimestre 2014. Ce sont McAfee et Wind River qui ont pris en charge la partie logicielle.

Intel est parti du principe que 85% des équipements actuels étaient basés sur des systèmes anciens. L’interopérabilité est ainsi au coeur de ces nouveaux produits. Dans cette optique, elles embarquent les logiciels McAfee Embedded Control et Intelligent Device Platform de Wind River.

Les premières versions de ces passerelles intelligentes seront basées sur les SoC Intel Quark X1000 et l’Atome E3800.

La stratégie d’Intel semble donc limpide avec une présence forte de bout en bout de l’Internet des Objets, de l’équipement jusqu’au cloud en passant par le réseau.

Sa présence débutera ainsi avec ses SoC Quark X1000 et ses processeurs Atom E3800 vendus directement, également embarquées dans ses nouvelles passerelles. Ces dernières, intégrant les solutions logicielles de sécurité signées McAfee et Wind River OS, exploiteront les données qui alimenteront des serveurs dans le cloud embarquant bien entendu des processeurs Intel Xeon.

crédit photo © Alexei Tacu – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Inside Intel !

Recent Posts

Cloud : 4 points à retenir du rapport Aryaka

Adoption cloud, espace de travail hybride, convergence réseau et cybersécurité… La migration monte en puissance.

1 heure ago

Automatisation et emploi : pourquoi l’Europe peut mieux faire

Impactés par l'automatisation, 12 millions d'emplois seraient détruits dans 5 pays d'Europe, d'ici 2040. La…

7 heures ago

Green IT : 10 chiffres sur l’empreinte écologique

L'ADEME et l'Arcep ont remis au Gouvernement leur rapport sur l'empreinte environnementale du numérique en…

7 heures ago

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

1 jour ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

1 jour ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

1 jour ago