Linus Torvalds compare Mac OS, Vista et le… pingouin

Régulations

Le père de Linux fait le point sur le pingouin et en profite pour taper sur MacOS X et Vista

Invité à la “Linux.conf.au” qui s’est déroulée à l’université de Melbourne, en Australie, Torvalds a, une nouvelle fois, montré qu’il n’avait pas sa langue dans la poche.

“Certains points dans Mac OS X sont d’une rare nullité et même pire que Windows”, (ndlr : il fait notamment allusion au système de gestion des fichiers, HFS étendu). Torvalds va jusqu’à comparer cet élément de l’OS, avec un résidu gastrique malodorant, qui porte bonheur s’il est écrasé du pied gauche…

Pour autant, Linus établit une hiérarchie entre Vista et MacOS X. “Je ne pense pas qu’ils soient égaux dans leur imperfection. Je crois que Leopard est vraiment un meilleur système, mais à certains égards j’ai trouvé qu’il était pire que Windows à programmer. Son système de fichiers est une merde absolue, c’en est effrayant. Je pense que OS X est mieux que Windows sur bien des aspects, mais c’est une course pour la seconde place derrière Linux.

Le créateur du kernel de Linux considère que les nouveaux “super OS” de Microsoft et Apple ne sont que des vitrines“qui poussent le consommateur à acheter des mises à jour et à changer plus que régulièrement de machines.”

“C’est une perte de temps pour l’utilisateur, un système d’exploitation doit d’abord être pratique à l’usage, complètement invisible…”

Reste que dans les faits Linux est encore à la traîne derrière les deux géants américains. Sur ce point, Linus estime que l’arrivée de la plate-forme chez de nombreux fabricants comme Dell et le lancement de l’Eee d’Asus, basé sur un OS Linux, ou bien encore l’OLPC, sont autant de signes positifs.

Profitant d’une conférence organisée, dans les locaux du Sydney Morning Herald, il a également critiqué la GPL3, “je pense que c’est une mauvaise licence, mais bon ce n’est pas la fin du monde”, et s’est dit agacé par le marketing sauvage autour de l’aspect purement graphique des nouveaux systèmes.

Torvalds rappelle également que Linux est parfaitement adapté à la mobilité, car il y a 15 ans les machines disposaient de composants nettement moins performants. Les initiatives d’OS mobiles sous Linux se multiplient en effet et selon Canalys, la part de marché de Linux dans les mobiles atteint désormais 5%.

Il pense également que les industriels d’Asie vont certainement jouer un rôle important sur ce segment ; car l’utilisation de logiciels propriétaires est très coûteuse. Et, il n’y a qu’une alternative qui “se nomme Open Source”.

Linux plus vert…

Torvalds a précisé que des efforts de développement avaient été réalisés au niveau de la gestion de l’énergie par les multiples distributions du pingouin…

Jouant la carte de la transparence il reconnaît que les anciens outils de diagnostics de Linux étaient plutôt médiocres (ndlr : système de Black Box).

“Le développement de la nouvelle architecture a été long. Mais désormais nous pouvons le dire le, le gros du travail est fait.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur