Linux, 30% moins cher que Windows ?

Régulations

Une nouvelle étude indépendante et détaillée, de Research and Markets, affirme que le coût total de possession du système d’exploitation Linux est 30% inférieur à celui de Windows

Difficile de s’y retrouver au sein des études contradictoires qui mettent en concurrence Linux et Windows. Plus délicat encore de mesurer le degré d’exploitation de certains chiffres, qui peuvent parfois être détournés de leurs contextes pour faire dire le contraire de ce qu’ils affirment.

L’étude publiée par Research and Markets présenterait cependant quelques avantages par rapport aux précédentes, en particulier par l’indépendance de l’organisme, et par les détails apportés à l’étude des coûts des deux environnements. La réduction potentielle des coûts annoncée de 30% pour Linux dépend bien évidemment des applications des systèmes, et en particulier des applications de bureau. Elle suggère aussi, ou vient plutôt le confirmer, que la réduction des coûts des licences et des systèmes d’exploitation pose l’open source en véritable alternative. Par contre, l’étude de Research and Markets vient confirmer que ce sont les grandes entreprises et les administrations qui pourront vraiment tirer profit d’une migration vers l’open source. L’étude est accessible sur le site de Research and Markets L’étude d’IDC en question

La publication de l’étude de Research and Markets vient relancer la polémique autour d’une précédente étude signée IDC, qui démontre le contraire, à savoir que Linux est plus cher que Windows.

Qualifiée par de nombreux observateurs de pro Microsoft, le principal reproche qui peut lui être fait est d’avoir été justement commanditée par Microsoft ! Pour beaucoup d’acteurs du marché, cette nouvelle étude viendrait confirmer ce que la majorité des responsables informatique affirment intuitivement, que le prix plus que réduit de Linux et des logiciels Open source vient obligatoirement réduire les coûts d’acquisition. Nous ne souhaitons pas prendre position dans ce débat, alors même qu’émerge une nouvelle approche économique du libre avec l’Open source professionnel (lire nos articles). Mais pour simplement apporter notre pierre à l’édifice, nous rappellerons d’expérience que l’apport de l’humain à un projet a un coût, quelque soit l’origine et le prix de l’environnement et des applications, et qu’il est très facile de retourner une analyse pour démonter le contraire de sa conclusion !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur