Linux 40% moins cher que Windows ? IBM dixit !

Régulations

Deux études sponsorisées par IBM démontrent que le TCO (coût total d’acquisition) de Linux est inférieur à celui de Windows sur les serveurs d’application. Si c’est IBM qui le dit, pourquoi ne pas le croire ? Mais quand Microsoft affirme le contraire, pourquoi ne pas le croire non plus?…

Une nouvelle étude, demandée par IBM, veut nous démontrer que le ‘

pingouin‘ (Linux) est moins cher que les ‘fenêtres‘ (Windows). L’étude, qui porte le titre ‘TCO For Application Servers: Comparing Linux With Windows And Solaris – tout un programme qui en dit long sur la stratégie d’IBM ! ? a été réalisée par Robert Frances Group. L’étude a comparé les coûts d’acquisition, d’implémentation et d’exécution d’un serveur d’application sous Linux, Windows et Solaris, l’Unix de Sun. Ont été pris en compte les coûts d’acquisition du matériel, les licences des logiciels, le prix de la maintenance, le support et l’administration des systèmes, les coûts d’administration systèmes et de support du serveur d’application, ainsi que leur implication suivant le nombre de serveurs. Résultat : Linux serait 40% moins cher qu’une configuration serveur x86 sous Windows, ou 52% moins cher qu’un serveur Sparc sous Solaris. D’où provient la différence ? Selon Robert Frances Group, la principale différence résulterait des coûts exagérés des licences Windows et Solaris. Et il y aurait bien d’autres avantages à adopter Linux ! Comme l’interopérabilité et la transversalité des environnements Linux et Unix, la gestion des systèmes, etc. Ainsi, le coût global d’un serveur Linux serait de 40.149 dollars, à comparer aux 67.599 dollars pour Windows et 86.478 dollars pour Sun. On entend déjà les stratèges de Sun nous glisser que Solaris est disponible en version ‘open-source’ et tourne sur x86, et que Sparc est depuis longtemps une architecture multi core certes plus chère, mais dont la puissance n’est pas comparable ! Quant à Microsoft, il va nous renvoyer vers sa campagne ‘Get The Facts‘, qui démontre exactement le contraire. Si l’on ne peut plus croire en IBM, en Microsoft ou en Sun, où allons nous ? Seconde étude, seconde étape, même résultat

Une seconde étude sponsorisées par IBM, ‘“Beyond TCO – The Unanticipated Second Stage Benefits Of Linux‘, a été réalisée par Pund-IT. Cette étude révèle qu’il y aurait un ‘deuxième niveau‘ de bénéfices pour les utilisateurs de Linux, et prend en compte la popularité de Linux et l’accumulation d’expériences chez les utilisateurs. Les équipes informatiques préfèreraient utiliser Linux, ce qui jouerait un rôle important dans le recrutement et la fidélisation des équipes IT et leur encadrement. “Linux bénéficie d’une énorme popularité au sein des équipes informatiques, auprès de ceux qui débutent leur carrière, chez les enseignants IT dans les universités et dans les institutions techniques dans le monde“. Un argument supplémentaire au profit de linux ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur