Linux: L. Torwalds présente un nouveau noyau

Régulations

Linus Torvalds a dévoilé la dernière mise à jour du noyau Linux avec la version 2.6.12, dont les principales avancées proviennent de la gestion des pilotes et périphériques, et du support de Trusted Platform Module

Le rythme de production des mises à jours de l’équipe de Linus Torvalds sur le noyau de Linux ralentit ! Depuis l’introduction de la version 2.6 fin 2003, c’est en effet la première fois qu’il aura fallu attendre plus de trois mois entre la version 2.6.11 et la version 2.6.12 annoncée aujourd’hui.

L’abandon de l’utilisation du logiciel BitKeeper, pour le contrôle des développements du ‘kernel‘ de Linux, est à l’origine de ce retard. Un conflit avec l’éditeur a condamné Linus Torvalds à adopter un nouveau système pour gérer le code source du noyau. La principale nouveauté annoncée provient du support de TPM (Trusted Platform Module), avec l’introduction d’un pilote pour gérer le composant de sécurité introduit par IBM sur certains portables. Une protection ‘hardware‘ des données critiques sur les ordinateurs qui fonctionne comme un mot de passe. Le pilote TPM de Linux 2.16.12 supporte les composants fabriqués par National Semiconductor Corp. et Atmel Corp. Les principales avancées implémentées dans Linux 2.6.12 sont sans doute moins médiatiques, mais plus importantes pour les utilisateurs. Elles portent sur IPV6, SELinux, les fonctionnalités de Software Suspend et la cartographie des périphériques. Pour aider à bloquer l’efficacité des virus, une nouvelle fonctionnalité a été introduite, ‘address space randomization‘. Quant aux systèmes de fichiers CIFS, JFS et XFS, ils ont été modifiés. Enfin, de nombreux pilotes (drivers) ont été mis à jour, parfois en profondeur, comme pour les périphériques USB, les réseaux ou les composants pour le son.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur