Linux : la Fedora 9 est disponible

Logiciels

La nouvelle Fedora promet d’être nettement plus rapide que la version précédente : GCC 4.3, X remanié, OpenJDK 6…

Sponsorisée par Red Hat, la distribution Linux Fedora est résolument destinée aux postes de travail classiques. La version 9, précédemment retardée, est sortie il y a quelques minutes . Parmi les mises à jour les plus visibles nous retrouvons les environnements graphiques Gnome 2.22, KDE 4.0.3 et XFCE 4.4.2.

Les logiciels profitent aussi de cette cure de jouvence : Firefox 3 (en version bêta), OpenOffice.org 2.4, etc. Le noyau passe en version 2.6.24.

Mais les plus grandes nouveautés ne sont pas forcément visibles à priori. La Fedora est la première distribution Linux à basculer en standard sur le système de fichiers ext4. Ce digne successeur de l’ext3 (logique), corrige de nombreux problèmes. L’effacement de gros fichiers est ainsi nettement plus rapide. Ceux qui travaillent quotidiennement avec des documents de plusieurs gigaoctets savent de quoi nous parlons. Au besoin le système de fichiers pourra être chiffré.

IcedTea cède la place à la version entièrement open source de l’OpenJDK 6 et Perl passe en mouture 5.10. Eclipse 3.3.1 facilitera les tâches de développement logiciel. De profondes modifications dans X lui permettent de démarrer en moins d’une seconde. Enfin, le compilateur GCC 4.3 est utilisé par défaut. Les performances du code généré sont bien meilleures qu’avec la série 4.2.

Ce ne sont là que quelques unes des nombreuses nouveautés présentes dans cette version. Pour ceux qui hésitent entre la Fedora, l’OpenSuSE et l’Ubuntu (pour n’en citer que trois), voici quelques particularités de cette distribution Linux :

la version 64 bits permet de faire fonctionner facilement des applicatifs 32 bits (Firefox par exemple). Vous bénéficiez ainsi des performances supérieures de la version 64 bits, sans ses inconvénients. L’espace disque utilisé est toutefois assez important (les libraires 32 bits et 64 bits cohabitent) ;

la sécurité est très poussée, même si cela se fait souvent au détriment des performances (en particulier le temps de démarrage du système) et de la simplicité d’utilisation globale ;

l’offre autour de Java est complète et libre (OpenJDK, GCJ et Eclipse sont présents en standard) ;

ledesignde l’environnement Gnome est particulièrement soigné (fond d’écran qui change subtilement de teinte au fil de la journée, etc.).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur