Linux : l’Ubuntu se rapproche des nuages

Logiciels

SaaS et ‘cloud computing’ seront au cœur des futurs travaux de Canonical

L’Ubuntu n’est pas seulement une distribution Linux destinée aux postes de travail. Voilà en substance le message que veut faire passer Mark Shuttleworth, fondateur de Canonical et de la distribution Linux Ubuntu.

Aujourd’hui, l’Ubuntu est disponible en moutures adaptées pour les postes de travail et les serveurs classiques. De nouvelles fonctionnalités devraient toutefois lui ouvrir la porte des centres informatiques et faciliter son utilisation au sein des offres de cloud computing.

Canonical compte tout d’abord mettre à jour ses outils serveur, lors du lancement de l’Ubuntu 9.04 (nom de code « Jaunty Jackalope »), le 23 avril prochain. Une nouvelle version de Landscape permettra de déployer et d’administrer l’Ubuntu sur un grand nombre de serveurs. Ce produit est tout particulièrement adapté aux centres de données. Il est d’ores et déjà disponible en mode SaaS (Software as a Service), mais la compagnie compte le placer sur le devant de la scène courant 2009.

Canonical prévoit également de développer des technologies permettant aux utilisateurs Ubuntu d’administrer et de surveiller le fonctionnement des instances de cette distribution Linux déployées au sein du service de cloud computing Amazon EC2. Il faudra toutefois attendre l’Ubuntu 9.10 (nom de code « Karmic Koala ») pour profiter de ces nouveaux outils . Cette version devrait être rendue publique fin octobre 2009.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur