Linux : prise en main de la nouvelle Ubuntu 9.04

Logiciels

Ce test exclusif fait le tour de la distribution Linux Ubuntu 9.04. Mini-dossier sur quatre pages

Lors de l’arrêt du système, le temps avant l’extinction de la machine est plus court sous Ubuntu (de 12 à 13 secondes) que sous Windows XP (17 secondes). Ici, le score est indiscutablement en faveur de Linux.

Du côté de la consommation des ressources, l’Ubuntu s’en sort également avec brio : l’espace disque utilisé est de 2 Go, contre 1,9 Go pour Windows XP, qui ne propose pourtant pas de suite bureautique par défaut. Même constat pour la consommation mémoire : cette dernière dépasse rarement le cap des 256 Mo sous Ubuntu. Dans ce domaine, Windows XP ne fait pas mieux.

Un OS bien adapté aux machines peu puissantes

Les brokers vendent des PC de seconde main à des prix concurrentiels. Rappelons toutefois que vous ne pouvez pas conserver la licence de Windows qui était précédemment installée, les moutures OEM distribuées par l’éditeur n’étant pas cessibles.

Linux est alors un bon choix pour faire fonctionner l’ordinateur tout en restant dans la légalité. Mais l’Ubuntu est-elle adaptée aux machines les moins puissantes ? Pour le savoir, nous l’avons installée sur une configuration monocœur fonctionnant à 800 MHz, disposant de 256 Mo de mémoire vive et proposant un disque dur de 4 Go. L’installation se déroule à merveille. Le temps de démarrage, quoiqu’assez long, reste raisonnable (88 secondes).

Enfin, tout fonctionne parfaitement, même si l’affichage manque un peu de réactivité. Avec OpenOffice.org Writer et Firefox, la consommation mémoire est de seulement 190 Mo. Ajoutons OpenOffice.org Calc, Nautilus et Gimp, et elle grimpera à 210 Mo. Évidemment, ce sont là des valeurs relevées ‘à vide’. Si vous chargez de gros documents, la consommation mémoire grimpera de façon significative, mais mesurée.

Le seul point réellement négatif est le temps de chargement d’OpenOffice.org. La première fois, il est réellement très important, ce qui est particulièrement pénible. Toutefois, au second chargement, cela devient nettement plus supportable. Peut-être est-il temps de mettre en place des techniques permettant de précharger la suite en mémoire ?

Netbook Remix : une tentative… ratée ?

L’Ubuntu Netbook Remix est disponible pour les ultraportables économiques suivants : Acer Aspire One, Asus Eee PC 900a et 1000, Dell Inspiron Mini 9, Lenovo S10, Medion Akoya E1210 et MSI Wind U100. Avec quelques modifications, elle pourra également s’adapter à d’autres modèles de netbooks. 512 Mo de mémoire et 4 Go d’espace disque sont suffisants pour la faire fonctionner.

ubuntu904301.png

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT