Linux : Richard Stallman ne veut pas de Mono

Logiciels

Le gourou du monde des logiciels libres, Richard Stallman, veut limiter la dépendance de Linux vis-à-vis de Microsoft.

Les développeurs de Tomboy, un outil de prise de notes pour Linux développé en C#, doivent avoir l’impression que le ciel leur tombe sur la tête. De fait, c’est suite à la volonté d’intégrer cet outil dans la prochaine distribution Linux Debian qu’une vaste polémique a été lancée.

Pour faire fonctionner cet outil, l’installation de Mono, le clone open source de .NET, est obligatoire. Beaucoup de puristes ne veulent toutefois ni de Java ni de Mono dans l’installation par défaut de la Debian.

Richard Stallman s’est fendu d’un communiqué incendiaire. En résumé, il déclare qu’utiliser le langage C# est dangereux, car Microsoft pourrait forcer les compilateurs C# à utiliser des brevets logiciels (malgré le contrat de non-agression que fournit la compagnie ?) : C’est un grave danger et seuls les imbéciles l’ignoreront, jusqu’au jour où il sera trop tard.

Selon Stallman, le problème ne vient pas des implémentations de C#, mais des applications écrites en C# : “Si nous perdons un jour le droit d’utiliser C#, nous perdrons également ces applications.” En d’autres termes, Mono ou Portable.NET sont des projets utiles pour faire fonctionner des applications écrites en C#, mais les développeurs open source ne doivent pas utiliser ce langage pour leurs logiciels. Afin de ne pas encourager les programmeurs dans cette voie, Richard Stallman considère que les distributions Linux ne devraient donc pas mettre en place Mono ou Portable.NET lors de l’installation du système.

Heureusement, des alternatives existent. Ainsi, Vala est un compilateur proche du C#, qui n’a toutefois rien en commun avec la plate-forme .NET.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur