Lionel Mathieu, SQLI, « Des solutions métiers existent pour les Google Glass »

Mobilité

Responsable d’une cellule innovation chez SQLI, Lionel Mathieu explique les différents usages des objets connectés en entreprise.

Les entreprises ont dépassé le cap de la mobilité centrée uniquement sur les smartphones et les tablettes. Aujourd’hui, elles regardent les objets connectés souligne Lionel Mathieu en charge d’une cellule innovation chez SQLI. Certaines ont débuté des POC notamment dans le domaine du transport où les Google Glass sont utilisées pour contrôler des billets en scannant le code barre. Les smartwatch sont également de la partie dans les banques où coupler avec des bornes de micro-géolocalisation (de type beacon), un conseiller peut notifier à un client qu’il est disponible ou qu’il a du retard.

La banque et les assurances sont clairement deux activités en forte demande pour les usages des objets connectés. Les établissements préparent la banque du futur et les assurances regardent de près les données de santé des bracelets ou montres connectées pour adapter leurs polices. Tous les secteurs d’activités disposent de labinno (laboratoire d’innovation) qui travaillent sur des produits minimum qui sont immédiatement opérationnels.

Lionel Mathieu, souligne enfin qu’il faudra être attentif aux questions sanitaires. Les lunettes connectées émettent des ondes, chauffent, et sont situées à côté de la tempe. De même, il y a des questions juridiques sur le droit à l’image, car les lunettes intègrent une caméra.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur