L'iPhone 3G paré au décollage

Cloud

Le nouveau terminal d’Apple débarque ce vendredi

Bis repetita. Ruptures de stock, files d’attente interminables devant les magasins (même au Japon !), pré-commandes massives, opérateurs sur les dents : l’iPhone 3G est dans les starting-blocks. Le nouveau terminal à la pomme sera lancé dans une vingtaine de pays ce vendredi. Pour la France, il faudra attendre le 17 juillet.

Tout porte à croire que le dernier bébé d’Apple sera un succès. Car la firme a tiré les leçons du passé et du succès relatif de la première version du mobile. Point par point, Apple a revu sa stratégie quitte à bouleverser son modèle économique. Objectif : atteindre au total 10 millions d’exemplaires vendus, à ce jour, Apple aurait passé la barre des 6 millions d’unités depuis son lancement il y a presque un an.

Reprise de notre compte-rendu du 9 juin dernier :

Enfin la 3G

C’est en Europe que le succès de l’iPhone est le plus mitigé. En cause, l’absence de 3G alors que le haut débit mobile est bien déployé sur le Vieux Continent. Le nouveau terminal est donc compatible Wi-Fi, Edge et UMTS. Surtout, il est également compatible HSDPA (3G+), technologie qui permet un vrai confort d’utilisation de l’Internet mobile… Un bon point d’autant plus que tous les nouveaux concurrents de l’iPhone (Samsung Omnia, HTC Diamond, Nokia N96) sont également 3G+. Par ailleurs, l’autonomie semble avoir été préservée, Apple annonce une durée de fonctionnement de 5 à 6 heures pour le surf, 5 heures pour la voix, 7 heures pour la vidéo et 24 heures pour la musique (300 heures en mode veille).

Un prix beaucoup plus agressif

Jugé trop cher par les consommateurs, interdit de subvention, l’iPhone s’est enfermé dans une niche haut de gamme. Aux États-Unis, le nouvel iPhone 3G sera proposé au prix de 199 dollars (126 euros) pour le modèle 8 Go, et de 299 dollars (189 euros) pour le modèle 16 Go. “Un an seulement après le lancement d’iPhone, nous lançons le nouvel iPhone 3G qui est deux fois plus rapide et deux fois moins cher” s’enthousiasme Steve Jobs, CEO d’Apple. Et c’est vrai qu’à ce prix, Apple s’ouvre plus grandes les portes du marché grand public.

En France, l’iPhone 3G sera proposé à partir de 149 euros pour la version 8 Go avec un forfait à partir de 49 euros par mois.

D’un autre côté, Apple a-t-il prévu de dédommager les acheteurs de la première version à 350 euros ? Orange France promet une offre préférentielle pour ses clients ayant acheté la première version du mobile et ayant souscrit un forfait. Concrètement, les clients ayant acheté un iPhone avant le 12 juin 2008 et l’utilisant avec un forfait Orange (hors forfait bloqué, Initial et Mobicarte) pourront acheter l’iPhone 3G au prix de 99 euros. Cet avantage prendra la forme d’une offre de remboursement de 100 euros valable jusqu’au 31 octobre prochain.

Un modèle économique revu

Terminée l’exclusivité signée avec un seul opérateur par pays. L’iPhone pourra être distribué par plusieurs opérateurs et pourra être subventionné. Des offres plus attractives pourront donc être proposées, ce qui manquait cruellement dans certains pays.

Un positionnement clair

Cet iPhone 2.0 est clairement orienté entreprises. La version 2.0 firmware annoncée en mars tient ses promesses. Il intègre des fonctionnalités pro comme la prise en charge de Microsoft Exchange ActiveSync pour fournir la synchronisation “over-the-air” et en mode “push” des calendriers, des contacts et des e-mails, ainsi que l’effacement du contenu à distance et la prise en charge du système VPN IPsec de Cisco pour l’accès crypté aux réseaux d’entreprises. La suprématie du Blackberry est clairement visée. Windows Mobile également. Avec le GPS, l’iPhone 2.0 complète son arsenal professionnel.

Une plus grande ouverture

Le grand public n’est oublié. GPS, lecture vidéo, nouvelle gestion des SMS, camera, cette nouvelle version inclut également le nouvel App Store, plate-forme de contenus payants et gratuits en ligne (jeux services), à l’image de Ovi de Nokia. Surtout, le système est ouvert au développeurs externes, de quoi retrouver bon nombre d’applications populaires sur le terminal. Enfin, le nouveau service MobileMe qui propose l’envoi en mode “push” des e-mails, des contacts et des calendriers depuis le service MobileMe à partir des serveurs vers les applications natives d’iPhone, iPod touch, Mac et PC. “Désormais, les utilisateurs qui ne font pas partie d’une entreprise utilisant Exchange peuvent bénéficier des mêmes fonctionnalités d’envoi en mode “push” des e-mails, des calendriers et des contacts que les autres. “, a expliqué Jobs.

Selon la banque d’investissement Morgan Stanley, les ventes de nouveaux terminal devraient doubler en 2009 avec 27 millions d’unités écoulées.

Pour autant, Apple perd-il de l’argent avec un combiné à 199 dollars contre 499 dollars pour la première version du combiné ?

La réponse est non. Selon les calculs d’iSuppli, le coût de production de l’iPhone 3G serait de 173 dollars malgré l’ajout de la 3G et du GPS. Ce montant n’inclut pas les coûts du développement logiciel, de conditionnement, de livraison et des accessoires inclus contre 226 dollars pour la première version.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur