L'iPhone 3G S va-t-il peser sur le prix de la mémoire Flash?

Cloud

Apple, qui s’attend à un gros succès pour son nouveau smartphone, blinde ses provisions de mémoire Flash.

Si Apple tombe en rupture de stock de son iPhone 3G S, ce ne sera pas à cause du manque de mémoire Flash. Selon DigiTimes.com, qui s’appuie sur des sources industrielles, Cupertino aurait blindé ses stocks en composants Flash. Preuve qu’Apple croit très fort au succès de la 3e génération de son iPhone mais aussi aux ventes soutenues du précédent modèle désormais disponible pour 99 dollars (la version 8 Go) au lieu de 199 dollars jusqu’à présent.

La firme de Steve Jobs aurait donc passé commande auprès d’un acteur américain dont le nom n’a pas été dévoilé. Selon les sources, le carnet de commandes d’Apple occuperait entre 50 et 70 % de la production totale de cet industriel. Mais les volumes ne sont pas précisés. La production en mémoire pour le troisième trimestre sera également assurée par Samsung Electronics et Toshiba.

L’iPhone devrait donc exercer un impact positif sur un marché de la mémoire Flash en ralentissement, victime des effets de la récession économique avec, notamment, la baisse des ventes de téléphones mobiles. Il est cependant difficile de savoir si la demande d’Apple va influer sur les prix des composants Flash. D’autant que, ce que Cupertinon vend d’un côté, la concurrence pourrait le perdre de l’autre. Et, donc, la demande globale pourrait s’équilibrer.

L’iPhone 3G S déboulera sur le marché américain le 19 juin, dans le courant de l’été en Europe et dans le reste du monde. Il sera commercialisé 199 et 299 dollars respectivement en versions 16 et 32 Go. A l’occasion du WWDC (la conférence développeurs qui s’est ouverte lundi 8 juin), Apple a annoncé avoir vendu pas moins de 40 millions d’iPhone et d’iPod Touch depuis le lancement des appareils en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur