L’iPhone 3Gs en rupture de stock sauf chez Orange

Cloud

Apple n’est pas capable de soutenir la demande de son dernier-né, l’iPhone 3GS. SFR et Bouygues Télécom sont en rupture de stock, Orange leur emboîte le pas de très près.

Les iPhone 3Gs fondent comme neige au soleil. C’est le constat que font en ce moment les abonnés désireux d’acquérir le dernier mobile d’Apple en France. SFR et Bouygues Telecom sont officiellement en rupture de stock et Orange sauve la mise, mais plus pour longtemps. Didier Lombard, le P-DG de France Télécom, admet lui aussi « qu’en ce moment, (ils sont) en rupture de stocks pratiquement partout ».

Quelque soit la boutique de téléphonie mobile, c’est le même discours, les mêmes airs penauds, les mêmes mains qui brassent du vent. « C’est la rupture totale », affirme Nabile, responsable de la boutique France Télécom du 8 rue d’Amsterdam à Paris. « La semaine de lancement de l’iPhone 3Gs, on en a eu en quantité certaine », rapporte Christopher, le responsable de la boutique Bouygues Rue de Caumartin. Mais dès la deuxième, ça a été comme ça, on les reçoit par deux ou trois et ils partent tout de suite ». Ces flux-tendus sont très vite venus à bout des réserves des opérateurs.

Des pertes jusqu’à moins 30 % par manque d’approvisionnement

Un petit espoir pourtant dans la même rue chez The Phone House. Rupture de stock ? «Ce n’est pas totalement vrai, soutient le responsable Nicolas Ndiaye, parce qu’il y en a encore chez Orange. Ils arrivent trois par trois et on les reçoit sous 72 heures », assène le jeune homme. Oui, mais jusqu’à quand ? Car les prévisions sont floues mieux, les boutiques ne sont pas informées. Le prochain arrivage ? « Août, septembre » hésitant pour SFR, « fin septembre » grimaçant pour France Télécom. En fait, personne n’en sait rien.

La seule chose que l’on sait, c’est ce que nous dit le directeur général adjoint d’Orange, Louis-Pierre Wenes par rapport aux ventes, ou plutôt par rapport aux non-ventes d’Apple : « Orange pourrait vendre entre 20 et 30% de téléphones en plus, s’il était livré. Nous essayons de gérer ça au mieux, mais apparemment Apple n’arrive pas à régler ce problème ».

iPhone et iPhone 3G en dépannage ?

Une solution de secours peut éventuellement faire patienter les fans de l’iPhone 3GS : les « anciens » modèles de l’iPhone dont les stocks ne tarissent pas. « On essaie de conseiller au mieux les clients,reconnaît-on chez SFR Rue Saint-Lazare,on reçoit 20 demandes par jour pour des iPhones 3Gs alors on leur explique qu’il n’y a pas une si grande différence entres les premiers modèles et le dernier, que c’est surtout la vitesse de transmission… Après, chaque usager fait son choix».

Sous pression, Apple s’en est tenu aux déclarations de son directeur financier Peter Oppenheimer la semaine dernière lors de la présentation des résultats trimestriels de l’entreprise. « Nous sommes actuellement dans l’incapacité de fabriquer suffisamment d’iPhone 3Gs pour répondre à la forte demande, et nous travaillons à régler ce problème » avait indiqué ce dernier. De son côté, chez SFR, Alain penche pour l’essoufflement du phénomène : « c’est comme à chaque fois, rappelle-t-il, un brin fataliste, les gens achètent un produit parce qu’il est tendance et puis, un autre produit encore plus tendance sort à son tour…».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur