L'iPhone 4 et les laptop 3G affectés par un bug réseau aux Etats-Unis

RéseauxSmartphones

Un bug logiciel sur le réseau 3G d’AT&T affecte les fonctions d’envoi de données de l’iPhone 4. Mauvaise publicité pour Apple.

Les problèmes que rencontre AT&T aux Etats-Unis sur l’iPhone 4 ne seraient pas dû à une défaillance du nouveau terminal d’Apple mais à un bug logiciel réseau. L’opérateur américain et l’équipementier Alcatel-Lucent s’efforcent de corriger le problème. Mais aucune date n’a été avancée d’autant que l’affaire affecterait moins de 2% des abonnés de l’opérateur américain. Mais les équipes techniques sont dessus. «Quand un opérateur constate un défaut sur son réseau, il s’attache à le corriger le plus vite possible, sinon cela nuit à son image», justifie-t-on du côté d’Alcatel-Lucent France.

Le problème serait lié à la technologie de transfert du terminal vers le réseau en haut débit (HSUPA). Les utilisateurs sont confrontés à de grosses lenteurs lorsqu’ils envoient photo ou vidéo, voire e-mail, vers leurs correspondants ou plates-formes en ligne (Facebook…). Ennuyeux pour un smartphone qui fait la part belle à l’image (notamment avec la fonction de visioconférence FaceTime, certes pour l’heure réservée aux connexions wifi mais qui n’est pas prête de pouvoir être transposé à la 3G face à ce genre de défaillance).

En théorie, fort du support du HSUPA (High Speed Uplink Packet Access, Uplink pour faire court) le terminal d’Apple permet d’envoyer des données jusqu’à 5,8 Mbit/s. Or, le débit serait limité à 384 Kbit/s, soit 15 fois moins. Bug ou saturation du réseau dû au succès de l’iPhone 4?

Dans l’absolu, ce «bug» concerne potentiellement tous les terminaux équipés de l’HSUPA. Y compris les laptop équipés de puces ou clés 3G. Le bug ne date pas d’hier, donc, mais la résonnance médiatique autour du terminal d’Apple a probablement permis de faire ressortir la défaillance. AT&T assure que les problèmes sont apparus après la sortie de l’iPhone 4.

L

‘iPhone 4 serait le seul terminal chez AT&T à exploiter l’Uplink haut débit. Or, AT&T est le fournisseur exclusif du smartphone à la pomme aux Etats-Unis. Une mauvaise publicité, au final, pour Apple qui, même s’il est hors de cause, pourrait réfléchir à deux fois quant à l’idée de prolonger cette exclusivité…

(Article mis à jour à 12 h 04.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur