L'iPhone dispo chez Bouygues Telecom le 29 avril à un prix encore inconnu

Cloud

Ses forfaits sont néanmoins inférieures à ceux de la concurrence

Après SFR, Bouygues Telecom annonce donc la disponibilité de l’iPhone d’Apple pour le 29 avril prochain. Le terminal star débarquera donc dans les boutiques du 3e opérateur français 20 jours après son concurrent.

“Nous sommes très heureux de pouvoir offrir l’iPhone 3G à nos clients avec une nouvelle offre conçue spécifiquement pour ce terminal. Nos clients pourront profiter de l’expérience révolutionnaire offerte par l’iPhone 3G sur notre réseau 3G+, qui couvrira 75% de la population d’ici l’été”déclare Frédéric Ruciak, directeur général adjoint, marketing et communication de Bouygues Telecom.

Si la date est connue, le prix reste encore un mystère.“Le prix du terminal n’est pas encore défini”, a précisé une porte-parole du groupe à l’AFP. Souhaitons que ce délai soit mis à profit pour formuler une offre compétitive. En effet, SFR propose le smartphone au même prix qu’Orange, 99 euros, alors qu’on pouvait imaginer que la fin du monopole de l’opérateur historique sur le terminal allait provoquer une guerre des prix… Ce qui pour le moment n’est pas le cas…

Du côté des forfaits, Bouygues Telecom est néanmoins moins cher que ses concurrents. La première formule, qui inclut 2 heures de voix et l’illimité pour les SMS, les mails et le Web, est proposée à 37,90 euros par mois contre 41,90 euros chez SFR avec une heure de voix et des appels illimités vers 3 numéros. Ces tarifs s’entendent avec un engagement de 24 mois.

Les autres forfaits s’échelonnent de 44,90 euros par mois (2 heures et appels illimités entre 21h30 et 6h) à 76,90 euros par mois (4 heures et appels illimités entre 19h et 6h et les week-end).

BouyguesTel propose surtout un forfait bloqué Universal Mobile incluant 1h30 d’appels, les SMS, les mails et le Web illimités pour 24,90 euros par mois, un tarif plutôt attractif…

Comme SFR, BouyguesTel mise sur un gros succès. Le terminal à la pomme s’est déjà vendu à 450.000 exemplaires en 2008 chez Orange.

Rappelons qu’en décembre dernier, le Conseil de la concurrence a cassé de manière conservatoire l’exclusivité qui liait Orange et Apple en France. “L’exclusivité d’Orange sur l’iPhone est de nature à introduire un nouveau facteur de rigidité dans un secteur qui souffre déjà d’un déficit de concurrence”, explique le Conseil.

Début février, la décision est confirmée par la cour d’appel. Même si Orange s’est pourvue en cassation, ses concurrents peuvent donc vendre librement le terminal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur