L'iPhone se vend mieux en France que dans le reste de l'Europe

Cloud

La fin de l’exclusivité d’Orange a fait décoller les ventes de l’iPhone. Apple revoit sa stratégie en conséquence.

L’institut d’études BVA nous avait déjà appris que l’iPhone était le smartphone préféré des Français. En cette fin d’année 2009, les chiffres des ventes tendent à confirmer la tendance.

Selon Le Figaro (29/12), qui s’appuie sur les témoignages de « plusieurs professionnels », l’iPhone se serait vendu entre 1,8 et 2 millions d’unités en France en 2009. Soit 8,5 % des 23,5 millions de téléphones mobiles distribués cette année sur le territoire. Si Apple se place ainsi quatrième derrière Samsung, Nokia et LG, la firme de Cupertino s’empare néanmoins de 20 % du marché en valeur.

Arrivé sur le marché français en novembre 2007, le terminal d’Apple a vu ses ventes décoller avec la fin de l’exclusivité Orange en avril 2009. Depuis, Bouygues Telecom a vendu 330 000 iPhones à fin novembre, et 500 000 chez SFR à fin octobre. Depuis son lancement français en novembre 2007, Orange revendique pour sa part 1,3 million d’unités écoulées, selon Le Figaro.

Les chiffres de Noël ne sont donc pas encore connus. Mais ils devraient être soutenus. Les opérateurs ayant, chacun à leur manière, lancé des offres promotionnelles attractives à l’instar d’Orange qui propose l’iPhone à 59 euros. Et ce d’autant que la France constitue un peu une terre d’élection pour Apple qui reproduit ainsi avec son téléphone le succès rencontré avec ses ordinateurs.

Ainsi, Apple capte en nombre 8,5 % d’un marché français qui ne compte pourtant que moins de 2 % du marché mondial (avec 1,2 milliards de téléphones mobiles). De même, 8 % des 33,7 millions d’iPhone vendus dans le monde depuis son lancement l’ont été dans l’Hexagone. La France serait ainsi le premier pays européen pour les ventes du smartphone d’Apple avec 653 000 unités au troisième trimestre contre 468 000 en Grande-Bretagne et 327 000 en Allemagne.

L’ouverture du terminal à la concurrence n’est probablement pas étrangère à ces bons résultats. Du coup, Cupertino revoit sa stratégie. Ainsi, outre-Manche, O2 (Telefonica) qui détenait l’exclusivité s’est vu rejoindre par Orange en novembre et par Vodafone en janvier prochain. Ce qui devrait renforcer un peu plus le succès de l’iPhone en Europe et confirmer la suprématie d’Apple sur le terrain des smartphones.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur