L'iPhone stimule l'utilisation du Wi-Fi

Les utilisateurs de smartphones stimulent l’utilisation de points d’accès Wi-Fi : l’iPhon e d’Apple représente à lui seul presque 10 % des requêtes d’accès via des hotspots aux Etats-Unis.

Les résultats d’une enquête, publiée par la régie publicitaire pour terminaux mobiles AdMob, montrent que 8 % des requêtes Web effectuées en novembre dernier proviennent de hotspots aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Le taux de requêtes a doublé par rapport à août 2008.

L’iPhone représente 6,3 % de l’ensemble des requêtes enregitsrées aux Etats-Unis, ce qui en fait le terminal mobile le plus utilisé sur les réseaux Wi-Fi. Selon AdMob, 42 % des requêtes provenant d’un iPhone étaient effectuées à partir d’un réseau Wi-Fi. Ce taux est de seulement 10 à 20 % pour les autres types de smartphones intégrant du Wi-Fi.

Rançon du succès : l’iPhone d’Apple est le principal terminal mobile compatible Wi-Fi devant le N95 et autres téléphones de la gamme Nseries de Nokia.

L’intégration de Wi-Fi dans de nouveaux smartphones bénéficiant d’une certaine popularité comme T-Mobile G1 (sous Android) et le BlackBerry Bold montre que l’utilisation du Wi-Fi mobile va encore s’amplifier dans les prochains mois, considère AdMob.