L’iPod Shuffle a trouvé son public

Régulations

L’entrée de gamme des baladeurs d’Apple se vend comme des petits pains. Sauf au Japon

Déjà maître absolu des baladeurs musicaux à disques durs avec l’iPod (90% du marché aux USA!), Apple est en passe de renouveler ce succès avec son modèle à mémoire flash baptisé iPod Shuffle.

Lancé pour occuper le terrain de l’entrée de gamme, ce modèle se vend très bien grâce à une politique tarifaire agressive: à partir de 152 euros pour la version 1 Go et à partir de 104 euros pour la version 512 Mo. Selon une étude de Merrill Lynch, l’iPod Shuffle a pris 58% du marché de la mémoire Flash aux Etats-Unis (part enregistrée en mars). Un pourcentage qui était déjà de 43% au mois de février 2005. La marque iPod joue à plein et attire les consommateurs. Pourtant le produit en lui même n’est pas ce que l’on trouve de mieux! Car l’iPod Shuffle reste plus cher que des appareils concurrents de la même gamme des baladeurs miniatures. Surtout, il ne dispose pas d’écran et base toute sa communication sur la fonction ‘Shuffle’ (qui permet de jouer les morceaux au hasard), une fonction ni très nouvelle, ni très intéressante. Seul le Japon semble défier Apple puisque 60% des baladeurs achetés ne sont pas fabriqués par la pomme. Les nippons préfèrent les marques nationales avec des produits surtout plus évolués et aussi voire moins chers, comme le dernier Sony.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur