L’Iran lance son premier satellite

Régulations

Dernière étape avant d’envoyer des satellites stratégiques, l’Iran montre sa puissance en matière de lanceurs avec la fusée Safir

Inquiétant“, estime la Maison Blanche. “Une exagération délibérée des succès spatiaux et aériens pour dissuader Israël et les Etats-Unis d’attaquer ses sites nucléaires” souligne l’agence spatiale israélienne. Le lancement de la fusée Safir (ambassadeur) ce dimanche 17 août nourrit les commentaires et les craintes des experts internationaux.

Le lanceur a placé un satellite d’essai léger en orbite basse de la Terre. C’est la seconde initiative réussie pour l’Iran qui avait déjà réussi un tir atteignant une altitude de 200 kilomètres en février dernier.

Soulignant cet ‘exploit national, la télévision d’Etat déclare qu’il s’agit là d’une innovation qui ouvre “la voie pour envoyer à l’avenir un satellite de communication dans l’espace“.

Beaucoup d’observateurs internationaux craignent qu’il s’agisse là d’une technologie utilisable à des fins militaires et stratégiques.

Pour rappel, les pays du G7, Etats-Unis, UE en tête, soupçonnent déjà Téhéran de chercher à devenir une puissance atomique en détournant son programme nucléaire civil.

Une chose est pour l’instant certaine: avec ce succès, l ‘Iran devient le sixième Etat (ou groupe d’Etats) à posséder la technologie pour envoyer des engins dans l’Espace.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur