Lirva, le virus chantant

Sécurité

Il n’est pas bien méchant ce virus célébrant la chanteuse Avril Lavigne. Mais en période de voeux, et de mails en pagaille, il faut se méfier.

Actif les 7, 11 et 24 du mois, le virus Lirva est capable de d’ouvrir discrètement une porte vers l’Internet, pour envoyer au concepteur du virus les mots de passe de la machine. Un danger relativement mineur pour la plupart des particuliers, mais une menace très sérieuse pour les entreprises.

Son mode de propagation est classique. Envoyé par mail, il contient un fichier exécutable (.exe) consacré à la jeune chanteuse canadienne Avril Lavigne. Pour que le virus infecte une machine, il faut que l’utilisateur clique sur le fichier a un moment ou un autre. Ce qui rend ce virus facile à déceler: les utilisateurs commencent a se méfier des exécutables, et bon nombre d’entreprises les bloquent. Hybride Ainsi, selon les experts de Symantec, les tentatives d’infection de Lirva sont assez faibles: 400 tentatives depuis le 6 janvier. Mais attention tout de même… En période voeux, les mails abondent dans les boîtes aux lettres et une erreur d’inattention est toujours possible. Si Lirva touche les particuliers, sa propagation rique d’être largement amplifiée. Par ailleurs, Lirva est un virus hybride capable d’être diffusé via des sites de P2P (comme Kazaa) ou de messagerie instantanée (type ICQ). Méfiance donc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur