LIVRES: ‘Le pouvoir de prévoir’ -et de dénoncer? par V. Randivé, Tibco

Régulations

De passage à Paris, le pdg fondateur de Tibco Software a expliqué pourquoi les entreprises peuvent prévenir les dysfonctionnements grâce à des outils ‘ad hoc’. Il en a profité pour “casser” Oracle et SAP: il les accuse d’extorsion de fonds auprès de leurs clients. Pas Microsoft?

A l’avenir, chaque entreprise devra être capable d’identifier rapidement les moyens à déployer pour éviter un problème (…)

Le champion des solutions d’intégration et de gestion des performances ‘métiers’ estime que “l’utilisation des technologies de l’information peut accroître l’intelligence économique dans le but de produire de meilleurs résultats”.

Et il a écrit tout un livre là-dessus, un ouvrage de 260 pages, traduit en français.

L’un de ses amis, administrateur de Tibco Software, Bernard Bourigeaud, pdg d’Atos Origin, résume la réflexion: “Après le temps réel ‘(The Power of Now), sa nouvelle approche pour réussir est: anticiper les opportunités et les dysfonctionnements afin que l’entreprise puisse agir de manière préventive. Sa vision repose sur la corrélation d’événements passés, de données économiques et d’informations en temps réel pour en déduire des prévisions fondées et précises. En d’autres termes, doter les entreprises de l’arme qui leur permettra d’identifier en amont les projets à fort potentiel(…)

Digressions acerbes et caustiques!

Voilà pour la thèse. Mais pressé de questions directes par la presse, l’auteur ne s’interdit pas quelques remarques acerbes et digressions caustiques -autant d’écorchures notamment à l’encontre des géants du logiciel intégré, les champions de l’ERP pilonnés à boulets rouges -SAP et Oracle en tête, ou même Big Blue:

Depuis 20 à 30 ans, ces sociétés ont pratiqué une incroyable et monumentale extorsion de fonds systématique auprès de leurs entreprises clientes“, lance-t-il un peu échauffé. “A travers des modèles et des architectures très rigides, hyper-centralisées, etc., ils sont parvenus à tirer des masses d’argent colossales (…) Aujourd’hui, on assiste à un changement, enfin une démocratisation des moyens et des solutions. En passant, par exemple, des ERP au concept de BPM -business performance management- il est enfin possible de sortir de leur carquant et de leurs griffes. D’ailleurs, ils sont en train de comprendre, de constater comment Google retourne la technologie à son avantage en ayant radicalement changé le modèle!

Et Microsoft, un “raptor” ou un ange? Réponse (un peu embarrassée): “Côté ange? Parce qu’ils sont partis du poste de travail, qu’ils ont contribué à préparer le terrain des applications orientés services, en maîtrisant bien la technologie…

___

“Le pouvoir de prévoir” ou Comment l’entreprise temps réel anticipe les besoins des clients, crée des opportunités et distance la concurrence”, par Vivek Ranadivé, Edition Maxima/Laurent Dumesnil, 34 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur