LIVRES: L’EAI au service de l’Entreprise évolutive

Régulations

L’intégration complète du SI? Et si c’était un phantasme?!… Deux auteurs mettent les pieds dans le plat. Constructivement
-Auteurs: Georges Abou-Harb et François Rivard
-Editions: Laurent du Mesnil
-Prix: 34,80?

La question de l’intégration du système d’information, c’est un phantasme qui est né avec le développement de l’informatique de gestion. Il prend son inspiration dans le thèse de l’usine de ‘corn beef’ dans Tintin en Amérique. Comment faire en sorte que les données qui entrent dans le système d’information soient intégrées et consolidées sans intervention humaine?

Il a fallu attendre le développement des premiers ERP, pour que ce rêve puisse prendre corps, par exemple avec les premières versions de l’éditeur de logiciels SAP à la fin des années 80. Cependant, entre temps, les applications spécifiques propriétaires avaient niché dans l’entreprise et il n’était pas question de revenir sur des développements douloureusement mis en place. Se pose alors la question de la maîtrises des échanges de données entres ces applications à des fins de consolidation et d’aide à la décision. C’est à ce niveau que naît le concept de l’architecture d’intégration ou EAI (Enterprise application integration) qui a pour ambition de fournir une réponse à la question de l’interopérabilité des applications dans le but de fournir une vue unitaire au système. Une architecture en trois sous-ensembles Sur le plan technique, l’architecture EAI est articulée en 3 composants : 1- un serveur d’intégration, dont le rôle consiste à assurer la conversion des formats de données selon un mécanisme d’échange bidirectionnel entre l’application et le service métier; 2- un connecteur, qui est le composant le plus coûteux, et dont le rôle consiste à interfacer l’application et transférer les données au serveur d’intégration; 3- le référentiel d’intégration dont le rôle consiste à définir les règles de communication entre les applications en se référant à un annuaire d’entreprise de type LDAP. L’intérêt de l’ouvrage produit par les consultants d’Unilog réside dans la présentation d’une approche pragmatique et globale du problème de l’intégration du système d’information et du rôle que jouent dans la conduite du projet les différents acteurs. Les processus métiers concernés Quels sont les processus métiers concernés ? Quel est le rôle de la maîtrise d’?uvre ? Un projet d’intégration s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre d’une politique d’urbanisation du système d’information dont l’intégration est le prolongement naturel. On n’en tirera pas de recettes pratiques car il n’en existe pas si ce n’est celles de certains éditeurs. Mais on en retient une compréhension de la problématique d’intégration; ceci fait que cet ouvrage est sûrement, sur le sujet, l’un des meilleurs qui nous ait été donné de lire. (*) Professeur, chargé de cours, Ecole Centrale de Paris


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur