LIVRES: 'Open ERP', pour une gestion de l'entreprise efficace

Logiciels

Imaginez  un outil de gestion intégrée, sous Window, Linux et Mac,  gérant  les relations avec les partenaires, la gestion financière et comptable et les outils d’administration…

Des DSI, heureusement en minorité, estiment que c’est leur rôle de définir et de conduire la politique informatique de l’entreprise qui les emploie, et non aux fournisseurs, vont être intéressés par Open ERP.

C’est un logiciel libre installé dans le monde à plusieurs milliers d’exemplaires.

Quand on a signé pour un ERP, et réglé les chèques nécessaires à leur mise en œuvre, on appréhende le coût de toute modification du périmètre d’utilisation de ces produits. C’est alors que se pose avec intérêt la question des ERP libres.

On connaît le discours, qui est parfaitement fondé portant sur la pérennité des produits, leur évolution la maintenance, le modèle économique, etc.

Une des principales critiques concernant le logiciel libre et qui est un frein au développement commercial de ces produits, est l’absence d’une documentation.

En fait, comme ces derniers ne sont pas associés à une démarche commerciale, les services rendus sont mal connus.

L’ouvrage Open ERP, édité chez Eyrolles, est une réponse à cette objection qui concerne un des produits phare du monde des applications de gestion du libre et qui concerne Open ERP alias Tiny ERP, un produits libre du domaine de la gestion, sans doute le plus répandu.

L’ambition d’Open ERP, est de fournir un outil de gestion intégrée, exploité sous Window Linux et Mac, qui touche trois domaines de la gestions qui sont: les relations avec les partenaires, la gestion financière et comptable et les outils d’ administration de l’entreprise.

La première partie de l’ouvrage décrit la prise en main d’Open ERP. Y est décrite l’architecture du produit, qui n’est pas sans rapport avec des logiciels équivalents du marché. Sont décrites également les procédures d’installation sous Window et Linux. Cette première phase, toujours délicate, est illustrée par un exemple pratique.

La second partie traite la gestion de la relation client au sens large puisqu’il inclut les fournisseurs, les clients, les prospects. On devrait plutôt parler de ‘partenaires’. Chaque catégorie de ces derniers pouvant être segmentée en des ensembles plus fins comme “client stratégique” ou “mauvais payeur.” L’idée est de fournir tout un ensemble d’outil des gestions et d’aide à la décision s’appuyant sur les données de gestion.

La troisième partie touche à la gestion financière de l’entreprise. A la base : la comptabilité générale la facturation client et fournisseurs ainsi que la gestion des comptes associés. A partir de ces données sont fournis les principaux états comptables et fiscaux.

La quatrième partie traite des outils de gestion comme la comptabilité analytique, la gestion des ressources humaines, les listes de prix des produits et service.

La dernière partie traite de l’administration du système et de son paramétrage, opération qu’on imagine fort délicate.

On doit considérer que cet ouvrage est important pour ceux qui s’intéressent à la fois aux outils de gestion de l’entreprise que du logiciel libre car il fait découvrir la totalité des services qu’apporte Open ERP.

Ce livre concerne également ceux qui s’intéressent à la mise en place d’un tel outil de gestion intégré, et les sociétés de services qui ont l’intention de proposer la mise en place de logiciel et d’en assurer la maintenance.

___

(*) Professeur à l’Ecole Centrale de Paris


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur